Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Sécurité des produits de consommation

Projet de décision d'homologation PRD2012-16, NeemAzal technique contenant de l'azadirachtine

Avis au lecteur : La période de consultation en ligne est maintenant terminée. Les commentaires et les suggestions reçus seront pris en considération lors de la finalisation du document. Le rapport final sera disponible dès que possible.

Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Le 6 juillet 2012
ISSN : 1925-0908 (version PDF)
Numéro de catalogue : H113-9/2012-16F-PDF (version PDF)

Cette page est un résumé du document de consultation. Si vous désirez nous faire part de commentaires, veuillez demander la version intégrale du document de consultation.

Pour obtenir la version intégrale du projet de décision d'homologation PRD2012-16, NeemAzal technique contenant de l'azadirachtine, veuillez communiquer avec notre bureau des publications.

Si vous avez besoin de renseignements supplémentaires, n'hésitez pas à communiquer avec le Service de renseignements sur la lutte antiparasitaire.

Résumé

Table des matières

Projet de décision d'homologation au sujet du produit NeemAzal technique contenant de l'azadirachtine

En vertu de la Le lien suivant vous amène à un autre site Web Loi sur les produits antiparasitaires et conformément à ses Le lien suivant vous amène à un autre site Web règlements d'application, propose l'homologation complète du NeemAzal technique (NeemAzal Technical) et de l'insecticide systémique TreeAzin (TreeAzin Systemic Insecticide), contenant la matière active de qualité technique azadirachtine, pour leur vente et leur utilisation à des fins de lutte contre l'agrile du frêne et divers insectes nuisibles qui se nourrissent des feuilles des feuillus et des conifères.
 
D'après l'évaluation des renseignements scientifiques à sa disposition, l'ARLA juge que, dans les conditions d'utilisation approuvées, le produit technique a de la valeur et ne présente pas de risque inacceptable pour la santé humaine ou l'environnement.

Ce résumé décrit les principaux points de l'évaluation, tandis que la section sur l'évaluation scientifique du projet de décision d'homologation PRD2012-16, NeemAzal technique contenant de l'azadirachtine contient des renseignements techniques détaillés sur la valeur et sur l'évaluation des risques pour la santé humaine et pour l'environnement liés à NeemAzal technique et à l'insecticide systémique TreeAzin.

Fondements de la décision d'homologation de Santé Canada

L'objectif premier de la Loi sur les produits antiparasitaires est de prévenir les risques inacceptables que présente l'utilisation des produits antiparasitaire pour la population et l'environnement. L'ARLA estime que les risques sanitaires ou environnementaux sont acceptables s'il existe une certitude raisonnable qu'aucun dommage à la santé humaine, aux générations futures ou à l'environnement ne résultera de l'exposition au produit en question ou de son utilisation, compte tenu des conditions d'homologation proposées. La loi exige aussi que les produits aient une valeur lorsqu'ils sont utilisés conformément au mode d'emploi figurant sur l'étiquette. Les conditions d'homologation peuvent inclure notamment l'ajout des mises en garde particulières sur l'étiquette du produit en vue de réduire davantage les risques.

Pour en arriver à une décision, l'ARLA se fonde sur des politiques et des méthodes d'évaluation des risques rigoureuses et modernes. Ces méthodes tiennent compte des caractéristiques uniques des sous-populations humaines sensibles (par exemple, les enfants) et des organismes sensibles dans l'environnement (par exemple, ceux qui sont les plus sensibles aux contaminants environnementaux). Ces méthodes et ces politiques consistent à examiner la nature des effets constatés et à évaluer les incertitudes liées aux prévisions sur les effets découlant de l'utilisation des pesticides. Pour plus de renseignements, veuillez consulter les pages suivantes :

Avant de prendre une décision définitive au sujet de l'homologation du NeemAzal technique et de l'insecticide systémique TreeAzin, l'ARLA examinera tous les commentaires communiqués par le public en réponse au projet de décision d'homologation PRD2012-16, NeemAzal technique contenant de l'azadirachtine. Elle publiera ensuite un document de décision d'homologation concernant le NeemAzal technique contenant de l'azadirachtine dans lequel elle présentera sa décision, les raisons qui la justifient, un résumé des commentaires reçus au sujet du projet de décision et ses réponses à ces commentaires.

Afin d'obtenir des précisions sur les renseignements présentés dans l'aperçu, veuillez consulter le volet de l'évaluation scientifique du projet de décision d'homologation PRD2012-16, NeemAzal technique contenant de l'azadirachtine.

Qu'est-ce que l'azadirachtine?

L'azadirachtine est le principal composé d'un mélange de substances chimiques ayant des propriétés insecticides qui sont extraites des graines du margousier (Azadirachta indica), un arbre tropical. Le mode d'action précis est inconnu. Cependant, on sait que l'azadirachtine a un effet sur les hormones des insectes : elle empêche la mue chez les stades immatures, et elle inhibe la reproduction chez les sujets adultes. L'azadirachtine est également un répulsif : les insectes sont moins portés à se nourrir du feuillage des arbres traités, et les adultes, à y pondre leurs œufs. La matière active, préparée sous la forme de l'insecticide systémique TreeAzin, est injectée dans le tronc des arbres hôtes, ce qui permet de lutter contre l'agrile du frêne et divers insectes nuisibles qui se nourrissent des feuilles des feuillus et des conifères.

Considérations relatives à la santé

Les utilisations approuvées du NeemAzal technique peuvent-elles nuire à la santé humaine?

L'insecticide systémique TreeAzin, contenant du NeemAzal technique, est peu susceptible de nuire à la santé lorsqu'il est utilisé conformément au mode d'emploi qui figure sur son étiquette.

Une personne peut être exposée à NeemAzal technique lorsqu'elle manipule ou applique le produit. Au moment d'évaluer les risques pour la santé, l'ARLA tient compte de deux facteurs importants :

  • la dose n'ayant aucun effet sur la santé et
  • la dose à laquelle les gens peuvent être exposés.

Les doses utilisées pour évaluer les risques sont déterminées de façon à protéger les populations humaines les plus sensibles (par exemple, les enfants et les mères qui allaitent). Seules les utilisations entraînant une exposition à une dose bien inférieure à celles qui ne provoquent aucun effet chez les animaux soumis aux essais sont considérées comme admissibles à l'homologation.

Les études toxicologiques chez les animaux de laboratoire décrivent les effets potentiels sur la santé de divers degrés d'exposition à un produit chimique et déterminent la dose à laquelle aucun effet n'est observé. Les effets sur la santé constatés chez les animaux se produisent à une dose plus de 100 fois supérieure (et souvent encore beaucoup plus élevée) à celle à laquelle les humains sont normalement exposés lors de l'utilisation de pesticides selon le mode d'emploi figurant sur leur étiquette respective.

Le produit NeemAzal technique s'est montré faiblement toxique en doses aiguës pour les animaux de laboratoire exposés à ce produit par voie orale et par voie cutanée. Il s'est montré légèrement toxique par inhalation. Par conséquent, l'énoncé de mise en garde « ATTENTION - POISON » doit figurer sur l'étiquette du pesticide. NeemAzal technique n'est pas irritant pour la peau, mais il est légèrement irritant pour les yeux, et il a entraîné une réaction allergique cutanée. Par conséquent, les énoncés « ATTENTION : IRRITANT OCULAIRE » et « SENSIBILISANT CUTANÉ POTENTIEL » doivent figurer sur l'étiquette.

La préparation commerciale, l'insecticide systémique TreeAzin, s'est montrée faiblement toxique en doses aiguës pour les animaux de laboratoire exposés à ce produit par voie orale, par voie cutanée et par inhalation. Elle n'est pas irritante pour la peau, mais elle est légèrement irritante pour les yeux. Par conséquent, l'énoncé « ATTENTION : IRRITANT POUR LES YEUX » doit figurer sur l'étiquette. Le produit a causé une réaction allergique cutanée; il faut donc que l'énoncé « SENSIBILISANT CUTANÉ POTENTIEL » figure sur son étiquette.

La base de données toxicologiques sur NeemAzal technique ne comprenait pas toute la gamme d'études normalement requises pour l'homologation d'un pesticide. Dans les études dont on disposait, rien n'indiquait que NeemAzal technique endommage le matériel génétique. Parmi les effets observés chez les animaux ayant reçu des doses répétées par voie orale figuraient des effets sur le sang, le foie, la thyroïde et les reins. Lorsqu'on a administré NeemAzal technique à des femelles gravides, on a constaté des effets chez les fœtus en développement (ossification irrégulière et anomalies du cœur) à une dose ayant également entraîné des effets toxiques chez la mère. Cela indique que les jeunes ne seraient pas plus sensibles à NeemAzal technique que les adultes. Toutefois, il n'est pas possible de décrire de manière exhaustive les effets possibles du produit sur la santé humaine vu la qualité médiocre et le caractère limité de la base de données toxicologiques dont on dispose. Certaines publications signalent des effets nocifs produits sur le plan de la reproduction par d'autres composés apparentés au margousier chez les humains et les animaux.

Bien que la base de données toxicologiques ne soit pas complète, on a tenu compte des études toxicologiques disponibles qui étaient jugées acceptables. L'application d'un facteur de protection additionnel dans l'évaluation des risques sert également à réduire encore davantage l'exposition humaine acceptable au NeemAzal technique. En outre, comme ce produit est injecté directement dans les arbres par des spécialistes de la lutte antiparasitaire accrédités au  moyen d'un dispositif de distribution en circuit fermé, spécifiquement conçu à cet effet, on s'attend à ce que l'exposition au produit soit faible.

Résidus dans l'eau et les aliments

Une analyse des résidus d'azadirachtine dans l'eau et les aliments n'était pas requise puisqu'on ne propose aucune utilisation du produit sur les aliments, et qu'aucune contamination de l'eau potable n'est prévue.

Risques en milieu domestique et autres milieux non professionnels

On prévoit que l'exposition possible des tiers et les risques encourus par ceux-ci seront négligeables si le mode d'emploi et les mises en garde de l'étiquette sont observés.

En ce qui concerne l'exposition occasionnelle, on s'attend à ce qu'elle soit largement inférieure à celle que subissent les travailleurs, et on l'estime donc négligeable. Par conséquent, les risques pour la santé de ces personnes ne sont pas préoccupants.

Risques professionnels liés à la manipulation de l'insecticide systémique TreeAzin

Les risques professionnels ne sont pas préoccupants lorsque l'insecticide systémique TreeAzin est utilisé conformément au mode d'emploi sur l'étiquette, laquelle inclut des mesures de protection.

Les préposés au mélange, au chargement et à l'application de l'insecticide systémique TreeAzin qui utilisent le système d'injection dans les arbres EcoJect (EcoJect Tree Injection System) peuvent entrer en contact cutané direct avec le produit ou y être exposés par inhalation. Par conséquent, l'étiquette précise que l'insecticide systémique TreeAzin doit être utilisé exclusivement avec le système d'injection dans les arbres EcoJect, et que quiconque mélange, charge ou applique l'insecticide systémique TreeAzin doit porter un vêtement à manches longues et un pantalon long, ou encore une combinaison par-dessus un vêtement à manches courtes et une culotte courte, ainsi que des gants résistant aux produits chimiques et des lunettes de sécurité ou un écran facial pendant la manipulation, le chargement et l'application du produit, ainsi que pendant le retrait, le nettoyage et la réparation de l'équipement d'injection. L'étiquette précise également qu'il est interdit aux tiers de pénétrer dans les sites traités tant que tout l'insecticide n'a pas été injecté dans les arbres, et tant que les trous percés n'ont pas été scellés. Cela prévient toute exposition à l'insecticide systémique TreeAzine se trouvant dans les trous d'injection forés dans les arbres hôtes après l'application.

Si l'on tient compte des énoncés des étiquettes et de la période d'exposition prévue pour les préposés, le risque estimé pour ces personnes n'est pas préoccupant.

Considérations relatives à l'environnement

Qu'arrive-t-il lorsque NeemAzal technique est introduit dans l'environnement?

NeemAzal technique, contenant la matière active azadirachtine, est injecté dans les arbres à des fins de lutte contre les insectes défoliateurs et xylophages. Les risques que pose l'injection d'azadirachtine dans les arbres pour les lombrics, les oiseaux, les mammifères sauvages, les poissons, les plantes terrestres, les amphibiens, les invertébrés aquatiques, les algues et les plantes vasculaires aquatiques sont minimes. Les risques pour les insectes pollinisateurs qui pourraient être exposés aux résidus du produit dans le nectar et le pollen des arbres traités ne peuvent cependant pas être écartés. Afin de réduire les risques pour les insectes pollinisateurs, des mises en garde doivent figurer sur l'étiquette du produit, et le traitement des espèces de feuillus ne peut être effectué qu'après la floraison.

Lorsque NeemAzal technique est injecté dans les arbres, l'azadirachtine est transportée du tronc vers d'autres parties de l'arbre. Le degré de translocation peut varier en fonction d'une série de facteurs, notamment l'espèce d'arbre, les conditions climatiques et l'irrigation. Les concentrations d'azadirachtine dans les feuilles atteignent leur maximum peu après le traitement, puis elles diminuent au fil du temps, surtout en raison de l'hydrolyse de la substance, de telle sorte que la concentration dans les feuilles des arbres traités au printemps et au début de l'été est très faible au moment de la sénescence des feuilles. 

Les organismes non ciblés, comme les oiseaux, les mammifères et les pollinisateurs se nourrissant des fruits, du pollen ou du nectar des arbres traités, pourraient être exposés à NeemAzal technique. Toutefois, ce dernier ne devrait pas poser de risques pour les oiseaux ou les mammifères. NeemAzal technique est fortement toxique pour les larves d'insectes et, par conséquent, il pourrait constituer un risque pour les abeilles domestiques si le couvain est exposé à du pollen ou à du nectar contaminé rapporté à la ruche par les adultes. De manière similaire, NeemAzal technique pourrait poser un risque pour d'autres arthropodes qui se nourrissent du pollen et du nectar d'arbres traités.

Les invertébrés non ciblés vivant dans le sol et en milieu aquatique pourraient être exposés aux résidus du NeemAzal technique lorsque les feuilles des arbres traités tombent, à l'automne. Cependant, comme les concentrations d'azadirachtine sont peu élevées, dans les feuilles, au moment de la sénescence, ce type d'exposition pose un risque faible pour l'environnement. On s'attend à ce que la biodégradation soit importante lorsque les feuilles des arbres traités tombent sur le sol ou dans l'eau.

Considérations relatives à la valeur

Quelle est la valeur de l'insecticide systémique TreeAzin?

Lorsqu'on l'injecte dans le tronc des arbres hôtes, l'insecticide systémique TreeAzin permet de lutter contre l'agrile du frêne et divers insectes nuisibles phyllophages.

L'insecticide systémique TreeAzin, appliqué sous forme d'injection dans le tronc des frênes, permet de lutter contre l'agrile du frêne, un organisme nuisible dont les larves forent des galeries sous l'écorce des arbres, ce qui les rend très difficiles à combattre. S'il n'est pas combattu, l'agrile du frêne tue généralement ses arbres hôtes en Amérique du Nord et, jusqu'ici, le principal moyen de lutte contre cet insecte consistait à abattre et à détruire les arbres infestés. L'injection de l'insecticide systémique TreeAzin dans le tronc peut aussi réduire considérablement les dommages causés aux arbres hôtes par divers insectes nuisibles phyllophages. L'insecticide systémique TreeAzin constitue une nouvelle matière active possédant un nouveau mode d'action qui est efficace contre l'agrile du frêne et les organismes nuisibles phyllophages s'attaquant aux arbres. L'application par injection dans les troncs facilite la préservation des ennemis naturels des ravageurs, ainsi que d'autres organismes non ciblés qui pourraient être exposés par des applications foliaires d'insecticides.

Mesures de réduction des risques

Les étiquettes des produits antiparasitaires homologués précisent le mode d'emploi de ces produits. On trouve dans le mode d'emploi des mesures de réduction des risques visant à protéger la santé humaine et l'environnement. Les utilisateurs sont tenus par la loi de s'y conformer.

Voici les principales mesures proposées sur l'étiquette de l'insecticide systémique TreeAzin pour réduire les risques relevés dans le cadre de la présente évaluation.

Principales mesures de réduction des risques

Santé humaine

Comme les utilisateurs pourraient être exposés à l'insecticide systémique TreeAzin par contact cutané direct ou par inhalation, quiconque mélange, charge ou applique ce produit doit :

  1. porter un vêtement à manches longues et un pantalon long, ou encore une combinaison par-dessus un vêtement à manches courtes et une culotte courte, ainsi que des gants résistant aux produits chimiques et des lunettes de sécurité ou un écran facial pendant la manipulation, le chargement et l'application du produit, ainsi que pendant le retrait, le nettoyage et la réparation de l'équipement d'injection;
  2. utiliser le produit exclusivement avec le système d'injection dans les arbres EcoJect;
  3. interdire l'accès aux sites traités tant que tout l'insecticide n'a pas été injecté dans les arbres, et tant que les trous percés n'ont pas été scellés.

Environnement

L'insecticide systémique TreeAzin pourrait constituer un risque pour les pollinisateurs. L'étiquette du produit doit comporter des énoncés informant les utilisateurs des risques existant pour ces organismes. De plus, pour réduire l'exposition des pollinisateurs, le traitement des feuillus doit être effectué après la floraison.

Prochaines étapes

Avant de prendre une décision définitive au sujet de l'homologation du pesticide NeemAzal technique contenant de l'azadirachtine, l'ARLA examinera tous les commentaires reçus du public en réponse au projet de décision d'homologation PRD2012-16, NeemAzal technique contenant de l'azadirachtine. L'ARLA acceptera les commentaires écrits au sujet du projet de décision d'homologation PRD2012-16, NeemAzal technique contenant de l'azadirachtine pendant une période de 45 jours à compter de compter de sa date de publication. Veuillez faire parvenir tout commentaire aux Publications. L'Agence publiera ensuite un document de décision d'homologation dans lequel seront exposés sa décision, les motifs de cette décision, un résumé des commentaires reçus au sujet du projet de décision d'homologation et sa réponse à ces commentaires.

Autres renseignements

Une fois qu'elle aura pris sa décision concernant l'homologation du NeemAzal technique contenant de l'azadirachtine, l'ARLA publiera un document de décision d'homologation (reposant sur le volet de l'évaluation scientifique du projet de décision d'homologation PRD2012-16, NeemAzal technique contenant de l'azadirachtine). En outre, les données d'essai faisant l'objet de renvois dans le présent document seront mises à la disposition du public, sur demande, dans la salle de lecture de l'ARLA située à Ottawa.