Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web! Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.
Santé de l'environnement et du milieu de travail

Lignes directrices sur la qualité de l'air intérieur résidentiel

Les lignes directrices sur la qualité de l'air intérieur résidentiel résument les risques pour la santé que posent certains polluants intérieurs et elles reposent sur les meilleures données scientifiques disponibles. Les lignes directrices énoncent les effets connus pour la santé, énumèrent en détail les sources intérieures et indiquent, s'il y a lieu, un niveau d'exposition recommandé au-dessous duquel aucun effet pour la santé ne devrait survenir. Les lignes directrices ne sont que des recommandations et se veulent une base scientifique sur laquelle reposent les activités de réduction des risques liés aux polluants de l'air intérieur.

Santé Canada a diffusé pour la première fois des lignes directrices pour l'évaluation et la gestion des risques associés aux polluants de l'air intérieur en 1987, dans le document Directives d'exposition concernant la qualité de l'air des résidences (1987). Ces lignes directrices font actuellement l'objet d'une révision et d'une mise à jour. De nouvelles lignes directrices seront également publiées dans ce site Internet à mesure que d'autres polluants seront évalués.

Si vous avez des questions au sujet des Lignes directrices sur la qualité de l'air intérieur résidentiel ou si vous désirez obtenir l'ensemble des documents d'évaluation scientifique sur lesquels sont fondées ces lignes directrices, veuillez communiquer avec nous.

D'autres rapports techniques sur la qualité de l'air intérieur sont accessibles à partir du Centre de ressources.

Résumé des limites d'exposition recommandées

Le tableau ci-dessous présente les limites d'exposition recommandées par Santé Canada dans les Lignes directrices sur la qualité de l'air intérieur résidentiel.

Certains polluants ont deux limites d'exposition :

  • Une limite d'exposition à long terme pour protéger contre les problèmes de santé qui peuvent apparaître à la suite d'une exposition continue ou répétée sur une longue période (jours, semaines, mois, etc.).
  • Une limite d'exposition à court terme pour protéger contre les problèmes de santé qui peuvent apparaître immédiatement à la suite d'une brève exposition (heures) à des niveaux élevés de polluants, par exemple, lors de l'utilisation de produits ménagers comme de la peinture ou des adhésifs.

Une période d'échantillonnage recommandée pour mesurer l'exposition est également fournie [entre crochets], par exemple [8 heures]. Pour ce qui est des limites d'exposition à long terme, la valeur donnée correspond à la période minimale d'échantillonnage recommandée. Prolonger les périodes d'échantillonnage et établir une moyenne à partir d'échantillonnages répétés permettraient de mesurer de manière plus représentative l'exposition réelle à long terme.

Cliquez sur les liens dans le tableau ci-dessous pour consulter le résumé de chaque ligne directrice ou pour en savoir plus sur chaque contaminant.

Limites d'exposition recommandées
Contaminant Limites d'exposition [durée d'échantillonnage recommandée] ou recommandations Date de publication
Santé Canada recommande:
  • Les concentrations intérieures de benzène devraient être  maintenues aussi basses que possible.
  • Veuillez vous référer au Document de conseils pour connaître les mesures à prendre afin de réduire l'exposition au benzène à l'intérieur.
2013
  • Dioxyde d'azote
    • Lire la ligne directrice
  • À long terme [24 heures] : 100 µg/m3 (0,05 ppm)
  • À court terme [1 heure] : 480 µg/m3 (0,25 ppm)
1987
  • À long terme [8 heures] : 50 µg/m3 (40 ppb)
  • À court terme [1 heure] : 123 µg/m3 (100 ppb)
2006
Santé Canada recommande :
  • de contrôler l'humidité dans les résidences et d'y réparer rapidement toute fuite ou infiltration d'eau afin de prévenir la croissance de moisissures; et
  • de nettoyer en profondeur toute moisissure croissant dans les immeubles résidentiels.
2007
  • À long terme [24 heures] : 11,5 mg/m3 (10 ppm)
  • À court terme [1 heure] : 28,6 mg/m3 (25 ppm)
2010
  • À long terme [24 heures] : 0,010 mg/m3 (0,0019 ppm)
2013
  • À long terme [8 heures] : 40 µg/m3 (20 ppb)
2010
Santé Canada recommande:
  • Les concentrations intérieures de PM2,5 devraient être maintenues aussi basses que possible.
  • Pour faire face aux sources majeures, utilisez un ventilateur d'extraction de cuisinière lorsque vous cuisinez et ne permettez pas le tabagisme à l'intérieur
2012
  • À long terme [24 heures] : 2,3 mg/m³ (0,6 ppm)
  • À court terme [8 heures] : 15 mg/m³ (4,0 ppm)
2011

Autres ressources

L'information suivante provient d'une organisation qui n'est pas assujettie à la Le lien suivant vous amène à une autre site Web Loi sur les langues officielles et, par conséquent, est disponible uniquement dans la langue utilisée par cette organisation.