Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

À propos de Santé Canada

Deuxième rapport sur la biosurveillance humaine des substances chimiques de l'environnement au Canada

Commandez une copie électronique ou accessible de la publication Deuxième rapport sur la biosurveillance humaine des substances chimiques de l'environnement au Canada

La biosurveillance humaine des substances chimiques est la mesure d'une substance chimique ou des produits de dégradation de cette substance dans le sang, l'urine et les tissus. Cette mesure indique la quantité de substance présente dans l'organisme d'une personne. La biosurveillance tient un rôle important parmi les mesures prises par le gouvernement du Canada concernant les substances chimiques dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques.

Le Deuxième rapport sur la biosurveillance humaine des substances chimiques de l'environnement au Canada de Santé Canada présente des données nationales de biosurveillance sur l'exposition de la population canadienne à diverses substances chimiques; ces données ont été recueillies dans le cadre de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS). Les données nationales serviront à la réalisation des activités de surveillance et de recherche futures et à suivre l'évolution des concentrations de substances chimiques chez les Canadiens au fil des ans. Elles nous permettront de mieux comprendre l'exposition de la population aux substances chimiques et nous aideront à élaborer des politiques visant à protéger la santé des Canadiens.

Grâce à ces données, les chercheurs, les professionnels de la santé et les décideurs peuvent :

  • Déterminer les niveaux de référence des substances chimiques dans la population canadienne.
  • Comparer les concentrations de substances chimiques parmi différentes populations.
  • Déterminer les substances chimiques d'intérêt prioritaire qui pourraient nécessiter l'adoption d'autres mesures pour protéger la santé publique.
  • Évaluer l'efficacité des mesures de gestion des risques pour la santé et l'environnement.
  • Appuyer la recherche future sur les liens possibles entre l'exposition à certaines substances chimiques et des effets précis sur la santé.
  • Collaborer aux programmes de surveillance internationaux.

La présence d'une substance chimique dans l'organisme ne signifie pas nécessairement qu'elle aura un effet sur la santé. Différents facteurs entrent en compte pour déterminer le risque d'effets nocifs sur la santé, notamment la toxicité de la substance chimique, la dose à laquelle la personne est exposée et la fréquence de l'exposition. Les études menées sur certaines substances chimiques, notamment le plomb et le mercure, ont permis de bien comprendre les risques pour la santé associés à des concentrations élevées dans le sang. Pour bon nombre d'autres substances chimiques, toutefois, la recherche doit se poursuivre afin de déterminer quels effets sur la santé, s'il en est, sont associés aux différents niveaux de substances observés dans le sang ou l'urine.

Les données de biosurveillance recueillies lors des cycles actuels et futurs de l'ECMS et d'autres initiatives de surveillance fourniront des renseignements utiles au gouvernement pour l'évaluation et la gestion des substances chimiques de l'environnement, l'objectif final étant d'améliorer la santé de la population canadienne.

Renseignements supplémentaires