Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Santé de l'environnement et du milieu de travail

Parlons d’eau ; Comment réduire votre exposition au plomb dans l’eau potable

2016
ISBN : 978-0-660-05961-7
No cat. : H144-34/2016F

Si vous avez besoin d'aide pour accéder aux formats de rechange, tels que Portable Document Format (PDF), Microsoft Word et PowerPoint (PPT), visitez la section d'aide sur les formats de rechange.


Le plomb est un métal très répandu dans l’environnement, tant sous sa forme naturelle qu’issus de l’activité humaine. Nous sommes tous exposés à de petites quantités de plomb dans l’air, le sol, la poussière domestique, la nourriture, l’eau potable et divers produits de consommation.

Un peu d’histoire

Pendant de nombreuses années, le plomb a été couramment utilisé dans une variété de produits, notamment dans les réseaux d’eau potable puisqu’il est facile à modeler et qu’il résiste à la corrosion. La première utilisation du plomb dans les réseaux d’eau potable remonte à la Rome antique, période où le plomb était utilisé pour fabriquer des conduites d’eau. Le plomb a continué à être utilisé dans les réseaux de distribution de l’eau pendant des siècles, y compris au Canada. Le Code national de la plomberie du Canada a autorisé l’emploi du plomb comme matériau acceptable dans les conduites jusqu’en 1975 et dans les soudures jusqu’en 1986. Cela peut paraître déjà bien loin dans le temps, mais nombre de réseaux d’eau potable au Canada pourraient encore contenir des composants en plomb.

Pourquoi est-ce important maintenant?

Les scientifiques étudient les effets du plomb sur la santé humaine depuis longtemps. Les études scientifiques actuelles indiquent que les humains ne devraient pas être exposés au plomb puisque celui-ci peut avoir des effets néfastes sur la santé, et ce, même à de très faibles niveaux. Voilà pourquoi il est important de réduire le plus possible l’exposition au plomb.

Un aperçu des effets sur la santé

La toxicité du plomb a fait l’objet de nombreuses études chez l’humain, en fonction de la concentration sanguine de plomb (plombémie). Parmi les effets étudiés, mentionnons des effets neurologiques, l’augmentation de la pression artérielle et la dysfonction rénale chez les adultes, de même que des effets sur le comportement et sur le développement neurologique des enfants. La plus forte association observée à ce jour est entre une plombémie élevée chez les enfants et une diminution des scores de quotient intellectuel.

Il ne s’agit pas seulement d’une préoccupation liée à l’eau potable.

Le plomb compte de nombreuses utilisations industrielles, notamment dans les batteries au plomb et d’autres produits de l’industrie automobile. Il a été utilisé dans les peintures et comme additif dans l’essence, des utilisations qui pour la plupart ne sont plus autorisées au Canada. Il a été décelé dans de nombreux autres produits de consommation, et la Stratégie de gestion des risques pour le plomb du gouvernement du Canada énonce plusieurs mesures destinées à réduire l’exposition au plomb contenu dans ces produits. L’eau potable n’est généralement pas la source d’exposition au plomb la plus importante au Canada, mais peut devenir importante quand des éléments de plomberie relarguent du plomb dans l’eau.

Que fait Santé Canada à ce sujet?

Santé Canada collabore avec les provinces et les territoires sur les Recommandations pour la qualité de l’eau potable au Canada afin de protéger la santé de tous les Canadiens en fonction d’une exposition tout au long de la vie. Toutes les provinces et tous les territoires les utilisent comme fondement pour établir les exigences en matière de qualité de l’eau potable dans leurs secteurs de compétence. Santé Canada continue de suivre les nouvelles recherches à ce sujet afin d’être en mesure de recommander toute modification nécessaire aux recommandations.

D’où vient le plomb présent dans l’eau potable?

En général, il y a peu de plomb dans les sources d’eau naturelles au Canada. L’eau potable à la sortie d’une usine de traitement contient aussi très peu de plomb. La principale source du plomb présent dans l’eau potable est habituellement les conduites en plomb (qui relient les maisons à l’approvisionnement en eau principal), mais le plomb peut également provenir des soudures au plomb de la plomberie ou des raccords comme les robinets en laiton. La quantité de plomb libérée varie en fonction de nombreux facteurs, notamment l’âge de la plomberie, le temps pendant lequel l’eau reste dans celle-ci et la chimie de l’eau.

Comment puis-je déterminer s’il y a du plomb dans ma maison?

L’âge de votre maison et de votre quartier est important. Le Code national de la plomberie du Canada a autorisé l’emploi du plomb comme matériau acceptable dans les conduites jusqu’en 1975 et dans les soudures jusqu’en 1986. Cela veut dire que les quartiers plus âgés peuvent compter des conduites en plomb, tandis que la plomberie de maisons plus récentes peut compter des raccords ou des soudures à base de plomb. Pour déterminer si des conduites en plomb sont présentes dans votre secteur, vous pouvez vérifier auprès de votre municipalité ou de votre service d’eau. Par ailleurs, un plombier peut déterminer si votre conduite d’eau principale est en plomb ou vous pouvez jeter un œil à cette conduite d’eau à son point d’entrée dans votre maison. Si vous pouvez facilement la bosseler avec un couteau ou si elle est noir grisâtre et molle, elle est probablement en plomb ou elle contient du plomb. Vous souhaiterez peut-être communiquer avec votre municipalité afin de savoir si le plomb constitue un problème dans votre ville ou dans votre quartier. Vous pouvez également faire analyser votre eau pour en connaître la teneur en plomb. Consultez votre province, votre territoire ou votre municipalité pour connaître les options qui s’offrent à vous.

Mesures simples pour réduire l’exposition au plomb dans l’eau potable

Si vous savez ou si vous croyez que votre eau potable contient du plomb, voici quelques façons de réduire votre exposition : 

  • N’utilisez que de l’eau froide pour boire ou pour cuisiner, puisque l’eau chaude augmente la quantité de plomb et d’autres métaux libérée par votre plomberie.
  • Rincez votre plomberie quand l’eau y est demeurée en stagnation pendant quelques heures, comme le matin à votre lever ou à votre retour du travail. Tirez la chasse d’eau, prenez une douche ou faites une brassée de lavage afin de remplacer l’eau dans votre plomberie, puis laissez couler l’eau du robinet jusqu’à ce qu’elle soit froide (environ une minute) avant de la boire ou de l’utiliser pour cuisiner.

Veuillez noter que le plomb dans l’eau potable n’est pas absorbé par la peau ni en respirant. Par conséquent, l’exposition au plomb dans la douche, dans le bain et pendant le lavage de la vaisselle ou du nettoyage n’est pas préoccupante.

Utiliser un dispositif de traitement de l’eau potable

Il existe des dispositifs de traitement de l’eau potable domestiques qui sont certifiés comme étant en mesure d’éliminer le plomb dans l’eau du robinet. Les filtres au charbon sont très efficaces et abordables. D’autres dispositifs efficaces mais plus coûteux utilisent les techniques de l’osmose inverse ou de la distillation. Pour de meilleurs résultats, ces dispositifs doivent être installés au robinet le plus souvent utilisé comme source d’eau potable, soit le robinet de la cuisine dans la plupart des cas. Assurez-vous que tout dispositif que vous achetez est certifié conforme à la norme de NSF International pour l’élimination du plomb et qu’il est installé et entretenu (ou remplacé) selon les instructions du fabricant. 

Si vous voulez une solution permanente

Pour réduire de façon permanente votre exposition au plomb par l’ eau potable, il est nécessaire de supprimer les sources du plomb affectant votre eau. Le remplacement des conduites en plomb constitue la méthode la plus efficace. Dans la plupart des collectivités, la municipalité ou le service d’eau est responsable des conduites jusqu’à votre trottoir. Si la partie de la conduite d’alimentation entre votre trottoir et votre maison contient du plomb, c’est le propriétaire qui est responsable du remplacement de cette partie. Certaines municipalités qui remplacent les conduites principales ont également créé des programmes permettant aux résidants de remplacer leur conduite principale en même temps et à un coût réduit. Communiquez avec votre municipalité pour savoir si un tel programme est offert dans votre collectivité. Si seulement une partie de la conduite principale est remplacée, le plomb pourrait continuer à constituer un problème. De plus, certaines particules de plomb pourraient se détacher de la conduite en plomb restante pendant deux à trois mois en raison du remplacement partiel. Par conséquent, il est important pendant cette période de continuer de suivre les conseils ci-dessus pour réduire l’exposition (p.ex., de rinser votre plomberie après que l’eau y soit restée immobile pendant quelques heures) ou d’utiliser un dispositif de traitement.

Parmi les autres options possibles, mentionnons le remplacement de toute plomberie, tous raccords et tous robinets qui contiennent du plomb par des éléments appropriés certifiés pour utilisation dans les systèmes d’eau potable, et de vous assurer que toutes les soudures dans votre plomberie sont exemptes de plomb.