Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Aliments et nutrition

« Bien manger avec le Guide alimentaire canadien - Premières Nations, Inuit et Métis » présentation prête à utiliser à l'intention des éducateurs en nutrition

Vous pouvez obtenir ci-dessous une présentation prête-à-utiliser traite des sujets suivants :

  • Un tour guidé du Guide alimentaire destiné aux Premières Nations, Inuits et Métis;
  • L'élaboration de ce guide alimentaire;
  • Ce qui distingue ce guide alimentaire; et
  • Où trouver de plus amples informations sur les Guides alimentaires canadiens.

Cette présentation a été élaborée à l'intention de tous les éducateurs qui font la promotion de la saine alimentation, entre autres :

  • Les intervenant(e)s en santé communautaire et les représentant(e)s en santé communautaire;
  • Les diététistes et nutritionnistes; et
  • Les infirmiers et infirmières (notamment ceux et celles qui travaillent en santé publique et en santé communautaire).

À propos de l'utilisation de cette présentation :

Lorsque vous ouvrez la présentation, une boîte de dialogue portant le titre « Mot de passe » apparaît. Choisissez « Lecture seule » dans le coin droit en bas. Vous pouvez alors :

  • Visionner la présentation;
  • La montrer à un groupe de personnes à l'aide d'un projecteur;
  • L'imprimer sur des transparents (acétates) pour l'utiliser avec un rétroprojecteur; ou
  • L'imprimer sur du papier ordinaire et la distribuer aux participants.

Chaque diapositive est accompagnée de Notes à l'intention du présentateur. On peut voir ces notes en choisissant « Affichage » dans la barre des menus, puis « Normal » ou « Pages de commentaires ». Ces notes ont pour but d'aider les présentateurs à expliquer davantage chacune des diapositives.

Si vous avez besoin d'aide pour accéder aux formats de rechange, tels que PDF, MP3 et fichiers WAV, visitez la section d'aide sur les formats de rechange.

Les Diapositives de la présentation

  1. Introduction au Guide alimentaire canadien
  2. Contenu de la présentation
  3. Pourquoi avons-nous un guide alimentaire ?
  4. Pourquoi faut-il manger sainement ?
  5. Les deux guides alimentaires nationaux
  6. Comment ce guide alimentaire diffère-t-il de l'autre ?
  7. Comment ce guide alimentaire a-t-il été élaboré ?
  8. Graphisme de la page couverture
  9. Quantités d'aliments à choisir
  10. Qu'est-ce qu'on entend par « portion du Guide alimentaire » ?
  11. Comment calculer les « portions du Guide alimentaire »
  12. Les types d'aliments à choisir
  13. Comment choisir les Légumes et fruits (légumes vert foncé)
  14. Comment choisir les Légumes et fruits (légume orangé)
  15. Comment choisir les Légumes et fruits (jus)
  16. Aliments traditionnels inclus dans le groupe Légumes et fruits
  17. Comment choisir les Produits céréaliers
  18. Comment choisir le Lait et substituts
  19. Autres produits laitiers....
  20. Aliments traditionnels qui fournissent les nutriments présents dans le lait
  21. Comment choisir les Viandes et substituts
  22. Aliments traditionnels inclus dans le groupe Viandes et substituts
  23. Lorsque vous cuisinez ou que vous ajoutez des matières grasses aux aliments
  24. Comment faire de meilleurs choix.
  25. Respectez votre corps
  26. Femmes en âge de procréer
  27. Besoin de calories additionnelles
  28. Femmes et hommes de plus de 50 ans
  29. Soyez actif à chaque jour
  30. Pour de plus amples informations

Diapositive # 1

Bien manger avec le Guide alimentaire canadien
Premières Nations, Inuit et Métis

Introduction au Guide alimentaire canadiens

Diapositive # 1 - Notes à l'intention du présentateur

En quoi consiste l'outil intitulé Bien manger avec le Guide alimentaire canadien - Premières Nations, Inuit et Métis ?

  • Il s'agit d'un guide alimentaire sur mesure visant à refléter les traditions et les choix alimentaires des Premières Nations, Inuit et Métis.

  • Ce guide est un complément du Guide alimentaire canadien 2007. Il renferme des recommandations sur la saine alimentation fondées sur la science.

    Ce guide reconnaît l'importance à la fois des aliments traditionnels et des aliments achetés au magasin pour les Premières Nations, les Inuit et les Métis d'aujourd'hui.

    Cet outil important peut aider les personnes, les familles et les communautés à se renseigner sur la saine alimentation et à échanger des moyens permettant de manger sainement en consommant à la fois les aliments traditionnels et les aliments achetés au magasin.

Diapositive # 2

Contenu de la présentation

  • Pourquoi avons-nous un Guide alimentaire ?
  • Comment ce Guide alimentaire a-t-il été élaboré ?
  • Survol du Guide alimentaire
  • Pour obtenir de plus amples informations sur les Guides alimentaires canadiens

Diapositive # 2 - Notes à l'intention du présentateur

  • Cette présentation est une introduction au guide alimentaire intitulé Bien manger avec le Guide alimentaire canadien - Premières Nations, Inuit et Métis.

  • Nous allons tout d'abord parler du Guide alimentaire en général, puis nous allons expliquer comment le présent guide alimentaire a été élaboré. Nous nous attarderons ensuite à ses caractéristiques spécifiques.

  • Nous ferons ensuite un survol du guide intitulé Bien manger avec le Guide alimentaire canadien - Premières Nations, Inuit et Métis. Finalement, nous expliquerons où on peut se procurer de plus amples informations.

Diapositive # 3

Pourquoi avons-nous un guide alimentaire ?

  • Le Guide alimentaire décrit une saine alimentation pour les Canadiens et Canadiennes de 2 ans ou plus
  • Il décrit les quantités et types d'aliments à consommer chaque jour
  • Il insiste sur l'importance de combiner la saine alimentation et l'activité physique

Diapositive # 3 - Notes à l'intention du présentateur

  • Le guide alimentaire vise à aider les personnes de 2 ans ou plus à choisir des aliments qui favorisent la santé.

Diapositive # 4

Pourquoi faut-il manger sainement ?

  • Le Guide alimentaire indique les quantités et types d'aliments nécessaires pour :
    • permettre aux enfants et adolescents de grandir en santé
    • combler les besoins en éléments nutritifs
    • favoriser la santé
    • réduire le risque d'obésité, de diabète de type 2, de maladies du cœur, de certains types de cancer et d'ostéoporose

Diapositive # 4 - Notes à l'intention du présentateur

  • Comme vous pourrez le constater en consultant les informations présentées en haut et à droite de la page intérieure du Guide alimentaire, le fait de consommer les quantités et types d'aliments recommandés vous aidera à combler vos besoins en vitamines, minéraux et autres éléments nutritifs et à réduire le risque de nombreuses maladies tout en contribuant à votre santé globale et à votre bien-être.

  • Le Guide alimentaire n'est pas un régime amaigrissant. Il fait plutôt la promotion d'un modèle de saine alimentation qui peut contribuer à réduire le risque d'excès de poids et d'obésité.

Est-ce que les gens ne savent pas déjà quoi manger ?

De nombreux facteurs qui nous entourent influencent nos choix alimentaires :

  • Les magasins et restaurants offrent une grande variété d'aliments
  • Les horaires chargés diminuent le temps consacré à faire l'épicerie, à préparer les repas et à manger
  • Les gens sont exposés à de nombreux messages, parfois contradictoires, sur la nutrition - certains de ces messages sont vrais, tandis que d'autres ne le sont pas (le Guide alimentaire canadien est une source fiable d'informations sur la saine alimentation)
  • La plupart des gens peuvent se procurer de la nourriture pendant la plus grande partie de la journée.

Diapositive # 5

Les deux guides alimentaires nationaux

Page couverture du Guide alimentaire canadienPage couverture du Guide alimentaire canadien - Premières nations, Inuit et Métis

Diapositive # 5 - Notes à l'intention du présentateur

En 2007, deux guides alimentaires nationaux ont été lancés :

  • Bien manger avec le Guide alimentaire canadien. On retrouve une reproduction de la page couverture de ce guide à gauche.
  • Bien manger avec le Guide alimentaire canadien - Premières Nations, Inuit et Métis. On retrouve une reproduction de la page couverture de ce guide à droite. Ce guide s'appuie sur Bien manger avec le Guide alimentaire canadien.

  • Ces deux guides alimentaires sont des outils qui visent à aider les Canadiennes et les Canadiens à choisir des aliments sains. Chacun d'entre eux permet aux gens de choisir les quantités et types d'aliments qui favorisent la santé. Ces deux guides fournissent des recommandations sur la saine alimentation fondées sur la science.
  • Dans le cadre de cette présentation, nous donnerons des explications sur le guide alimentaire illustré à droite, intitulé Bien manger avec le Guide alimentaire canadien - Premières Nations, Inuit et Métis.

Diapositive # 6

Comment ce guide alimentaire diffère-t-il de l'autre ?

  • On retrouve un cercle au lieu d'un arc-en-ciel sur la page couverture

  • Ce guide reflète le lien important entre les aliments, la terre, la famille et la communauté. Il souligne le fait que les aliments sont une composante de la spiritualité

  • On retrouve certains aliments traditionnels dans les exemples de portions du Guide alimentaire

Diapositive # 6 - Notes à l'intention du présentateur

On retrouve sur cette diapositive les principales différences entre le guide alimentaire intitulé Bien manger avec le Guide alimentaire canadien - Premières Nations, Inuit et Métis et l'autre guide alimentaire.

  • Le présent guide alimentaire renferme deux pages de moins que le guide intitulé Bien manger avec le Guide alimentaire canadien. Il fait ressortir les principaux messages du Guide alimentaire canadien.

  • Dans le présent guide, l'illustration principale est un cercle plutôt qu'un arc-en-ciel. Le cercle est particulièrement significatif dans de nombreuses cultures autochtones. Il représente l'équilibre, les cycles de la vie, la nature, etc.

  • Ce guide alimentaire reflète l'importance que les Autochtones accordent autant aux aliments traditionnels qu'aux aliments achetés au magasin.

  • Les aliments achetés au magasin qui sont illustrés dans ce guide alimentaire sont habituellement disponibles dans les régions rurales et éloignées ainsi que dans les villes.

  • Ce guide alimentaire fait ressortir la diversité des aliments traditionnels disponibles un peu partout au Canada. On y retrouve des exemples représentatifs de ces aliments. Ce guide alimentaire n'a pas pour but de mentionner tous les aliments pouvant être choisis par les Premières Nations, Inuit et Métis.

Diapositive # 7

Comment ce guide alimentaire a-t-il été élaboré ?

  • Les recommandations sont fondées sur la science expliquant la relation entre les aliments que nous mangeons et notre santé

  • Des commentaires ont été fournis par des experts en santé, un groupe consultatif et des représentants des Premières Nations, Inuit et Métis

Diapositive # 7 - Notes à l'intention du présentateur

Parmi les données scientifiques utilisées lors de l'élaboration des recommandations de ce guide alimentaire, mentionnons :

  • Les connaissances entourant les besoins de vitamines, minéraux et autres éléments nutritifs, comme les protéines, et les besoins d'énergie (telles que présentées dans les Apports nutritionnels de référence)
  • Des informations provenant des principaux rapports scientifiques traitant de la relation entre les aliments et les maladies chroniques, comme les maladies du cœur, les accidents vasculaires cérébraux et le diabète.

En plus de s'appuyer sur des données scientifiques, ce guide alimentaire tient compte des commentaires formulés par des personnes qui l'utilisent.

  • Plus de 400 personnes des Premières Nations, Inuit et Métis ainsi que des éducateurs et des experts en nutrition ont été consultés à l'aide d'entrevues téléphoniques, d'un sondage en ligne et de groupes de discussion.
  • Un grand nombre d'éducateurs en nutrition ont révisé l'ébauche du guide alimentaire, entre autres des diététistes et nutritionnistes, des infirmières en santé publique, des intervenants communautaires en santé et des thérapeutes dentaires. Tous ces spécialistes travaillaient auprès de la population autochtone.
  • Un groupe consultatif a contribué à l'élaboration de ce guide alimentaire en fournissant des avis sur sa conception graphique et son contenu.
  • Ces nombreuses consultations ont permis d'obtenir un guide alimentaire qui reflète les commentaires et suggestions des personnes qui l'utiliseront.

Diapositive # 8

Graphisme de la page couverture

image du guide alimentaire pour les Premières nations, Inuit et Métis

Diapositive # 8 - Notes à l'intention du présentateur

  • On retrouve sur la page couverture des illustrations d'aliments traditionnels, de diverses activités permettant de se les procurer et d'aliments achetés au magasin.

Le cercle intérieur

Dans le cercle intérieur, on voit des Autochtones en train de récolter ou de préparer des aliments traditionnels, de chasser ou de pêcher. Ce cercle a pour but :

  • De faire ressortir la signification culturelle, spirituelle, émotionnelle et physique des aliments traditionnels et de démontrer la relation entre les aliments, la terre, la culture, les traditions, la famille et la communauté
  • D'illustrer des aliments traditionnels provenant de l'air, de la terre et de l'eau
  • De promouvoir l'activité physique
  • De fournir l'occasion de raconter des histoires.

Le cercle extérieur

  • Le cercle extérieur renferme des illustrations d'aliments achetés au magasin qui sont habituellement disponibles à coût abordable dans les villes et communautés éloignées.

Diapositive # 9

Nombre de portions du Guide alimentaire recommandé chaque jour

Tableau de Nombre de portions du Guide alimentaire recommandé chaque jour

Quantités d'aliments à choisir

  1. Trouvez votre groupe d'âge et votre sexe dans le tableau

  2. Consultez la colonne correspondante pour vérifier le nombre de portions de chacun des groupes alimentaires dont vous avez besoin chaque jour

Diapositive # 9 - Notes à l'intention du présentateur

Pour utiliser ce guide alimentaire :

  1. Trouvez d'abord votre groupe d'âge et votre sexe en haut des colonnes du tableau intitulé Nombre de portions du Guide alimentaire recommandé chaque jour.
  2. Consultez la colonne correspondante pour vérifier le nombre de portions de chacun des groupes alimentaires dont vous avez besoin chaque jour. (Légumes et fruits, Produits céréaliers, Lait et substituts, Viandes et substituts).
  3. Examinez les exemples de quantités d'aliments correspondant à une portion du Guide alimentaire dans les rangs présentés à droite du tableau.

Ce tableau renferme des recommandations sur le nombre de portions du Guide alimentaire à consommer chaque jour dans chacun des quatre groupes alimentaires pour quatre groupes d'âge et de sexe. C'est la base du modèle de saine alimentation.

Voici les quatre groupes d'âge et de sexe :

  1. Enfants de 2 à 3 ans
  2. Enfants de 4 à 13 ans
  3. Femmes adolescentes et adultes
  4. Hommes adolescents et adultes.

Diapositive # 10

Qu'est-ce qu'on entend par « portion du Guide alimentaire » ?

  • Une quantité spécifique d'aliment

  • On utilise des illustrations d'aliments et des tasses à mesurer pour indiquer les quantités d'aliments correspondant à une portion du Guide alimentaire

Diapositive # 10 - Notes à l'intention du présentateur

  • Une portion du Guide alimentaire représente une quantité spécifique d'aliments. Pour avoir un aperçu de la quantité totale d'aliments recommandée chaque jour dans chacun des groupes alimentaires, il faut vérifier le nombre de portions du Guide alimentaire recommandé pour chaque groupe d'âge et de sexe et la grosseur de ces portions.
  • Les quantités d'aliments et de boissons que nous nous servons habituellement sont parfois supérieures (ou inférieures) à une portion du Guide alimentaire. Pour compter le nombre de portions du Guide alimentaire, vous devez comparer les quantités d'aliments présentes dans votre assiette aux quantités recommandées dans le Guide alimentaire.

Diapositive # 11

Comment calculer les « portions du Guide alimentaire »

Combien de portions de chaque groupe du Guide alimentaire obtenez-vous à partir du repas suivant ?

  • 2 rôties
  • 1 tasse de jus d'orange
  • 1 tasse de lait
  • 2 œufs pochés

Diapositive # 11 - Notes à l'intention du présentateur

Exemple de repas

  • Prenons l'exemple d'un déjeuner au cours duquel vous vous servez 2 rôties, 1 tasse de jus d'orange, 1 tasse de lait et 2 œufs pochés. Combien de portions de chacun des groupes alimentaires allez-vous consommer ?

Réponses :

  • 2 rôties = 2 portions du Guide alimentaire de Produits céréaliers (surveillez la grosseur des tranches de pain)
  • 1 tasse de jus d'orange = 2 portions du Guide alimentaire de Légumes et fruits
  • 1 tasse de lait = 1 portion du Guide alimentaire de Lait et substituts
  • 2 œufs pochés = 1 portion du Guide alimentaire de Viandes et substituts

Diapositive # 12

Les types d'aliments à choisir

  • Certains aliments sont plus nutritifs que d'autres

  • Lisez les énoncés en caractères gras en haut de chaque groupe alimentaire pour obtenir des conseils vous permettant de choisir des aliments de meilleure qualité
    • Par exemple « Consommez au moins la moitié de vos portions de produits céréaliers sous forme de grains entiers »

  • Choisissez des aliments plus faibles en lipides, sucre et sel dans chaque groupe alimentaire

Consommez au moins la moitié de vos portions de produits céréaliers sous forme de grains entiers. Choisissez des produits céréaliers plus fiables en lipides, sucre ou sel.

Diapositive # 12 - Notes à l'intention du présentateur

  • Chacun des groupes alimentaires renferme des aliments particulièrement nutritifs. Les énoncés en caractères gras qui apparaissent en haut de chaque rangée d'aliments insistent sur ces types d'aliments.

  • Dans les diapositives qui suivent, nous allons examiner de plus près les aliments qui représentent les « meilleurs choix » sur le plan nutritionnel.

Diapositive # 13

Comment choisir les Légumes et fruits

  • Mangez au moins une portion de légumes vert foncé chaque jour

  • Pouvez-vous nommer quelques légumes vert foncé ?

  • Pourquoi choisir des légumes vert foncé chaque jour ?
Légumes vert foncé et orangés 125 ml (1/2 tasse)

Diapositive # 13 - Notes à l'intention du présentateur

  • Demandez à quelqu'un de lire les recommandations permettant de choisir les légumes et fruits les plus nutritifs, c'est-à-dire les énoncés en caractères gras placés en haut de la rangée du groupe Légumes et fruits.

  • Voici quelques exemples de légumes vert foncé : asperges, brocoli, choux de Bruxelles, pois verts, laitue romaine et épinards.

    Les légumes vert foncé sont riches en folate.

    Rappelez-vous de choisir des légumes et fruits préparés avec peu ou pas de matières grasses, sucre ou sel.


Diapositive # 14

Comment choisir les Légumes et fruits

  • Consommez au moins un légume orangé chaque jour

  • Pouvez-vous nommer quelques légumes orangés ?

  • Pourquoi choisir des légumes orangé chaque jour?

  • Qu'en est-il des fruits orangés ?

Diapositive # 14 - Notes à l'intention du présentateur

  • Voici quelques exemples de légumes orangés : carottes, citrouille, courge de couleur orangée et patates douces.

  • Les légumes orangés sont riches en caroténoïdes. Ce type d'éléments nutritifs est transformé en vitamine A dans le corps.

  • Certains fruits de couleur orangée, comme le cantaloup, la mangue, la papaye et les abricots, sont aussi des sources importantes de caroténoïdes. Ces fruits peuvent remplacer un légume orangé.

  • Bien que les oranges soient de bonnes sources de certains éléments nutritifs comme le folate et la vitamine C, elles ne sont pas considérées comme de bonnes sources de caroténoïdes.

Diapositive # 15

Jus 100% pur 125 ml (1/2 tasse)

Comment choisir les Légumes et fruits

  • Est-ce que les jus comptent comme une portion du Guide alimentaire ?

  • Recherchez le mot « jus » sur l'étiquette

  • Choisissez des fruits entiers de préférence aux jus

Diapositive # 15 - Notes à l'intention du présentateur

  • ½ tasse de jus représente une portion du Guide alimentaire.

  • Pour qu'une boisson puisse être appelée « jus », elle ne doit pas contenir de sucre ajouté. Les boissons appelées « punch », « cocktail » ou « boisson » renferment du sucre ajouté. Ces boissons n'ont pas la même valeur nutritive que les jus 100 % pur.

  • Les boissons aromatisées aux fruits n'ont pas la même valeur nutritive que les jus 100 % pur.

  • Le Guide alimentaire canadien recommande de choisir des légumes et fruits de préférence aux jus de façon à obtenir plus de fibres alimentaires.

Diapositive # 16

Aliments traditionnels inclus dans le groupe Légumes et fruits

  • Courge (entière ou en conserve)
  • Maïs (congelé)
  • Têtes de violon et légumes verts sauvages
  • Petits fruits (cueillis sur l'arbre ou congelés)

Légumes et fruits

Légumes et fruits

Diapositive # 16 - Notes à l'intention du présentateur

  • On retrouve désormais certains aliments traditionnels dans les magasins; ceux-ci peuvent être frais, surgelés ou en conserve. Les légumes et fruits surgelés ou en conserve sont aussi des choix santé.

  • Lorsque vous achetez des fruits en conserve, choisissez des fruits mis en conserve dans du jus de fruits ou du sirop léger plutôt que dans du sirop épais. Le sirop épais contient beaucoup de sucre ajouté.

  • Lorsque vous achetez des légumes et soupes en conserve, recherchez des produits « faibles en sel » ou « réduits en sodium » afin de réduire votre apport de sodium.

Diapositive # 17

Comment choisir les Produits céréaliers

  • Consommez au moins la moitié de vos portions de produits céréaliers sous forme de grains entiers :
    • pour obtenir des fibres et du magnésium
    • pour réduire le risque de maladies cardiovasculaires

  • Certains aliments traditionnels, comme la bannique et le riz sauvage, sont inclus dans ce groupe alimentaire
Bannique 35 g (2" x 2" x 1") Riz cuit - blanc, brun, sauvage 125 ml (1/2 tasse)

Diapositive # 17 - Notes à l'intention du présentateur

  • Le Guide alimentaire recommande de consommer au moins la moitié des portions de Produits céréaliers sous forme de grains entiers. Voici quelques exemples de grains entiers : orge, riz brun, gruau, blé entier et riz sauvage.
  • Le Guide recommande la consommation de grains entiers afin de permettre aux gens d'avoir un apport suffisant de fibres et magnésium.
  • Une alimentation riche en grains entiers peut contribuer à réduire le risque de maladies cardiovasculaires (maladies du cœur et accidents vasculaires cérébraux).

Pourquoi retrouve-t-on une illustration de bannique dans le Guide alimentaire ?

  • La bannique est un aliment important chez les Premières Nations, Inuit et Métis, partout au Canada. Il est important de noter qu'une portion du Guide alimentaire de bannique correspond à un morceau d'environ 35 g mesurant 2'x 2'x1'. La portion de 35 g équivaut à celle indiquée pour d'autres aliments du groupe Produits céréaliers, comme par exemple une tranche de pain ou ½ tasse de riz sauvage.

  • Pour que la bannique soit encore meilleure pour la santé, on peut remplacer une partie de la farine blanche par de la farine de blé entier ou des flocons d'avoine (grains entiers) et la faire cuire au four plutôt que de la faire frire.

Diapositive # 18

Comment choisir le Lait et substituts

  • Consommez chaque jour 500 ml (2 tasses) de lait plus faible en matières grasses
    • cela inclut le lait en poudre et le lait UHT
    • pour obtenir du calcium et de la vitamine D

  • Buvez des boissons de soya enrichies si vous ne buvez pas de lait

Diapositive # 18 - Notes à l'intention du présentateur

  • Le nom de ce groupe alimentaire fait ressortir l'importance du lait dans l'alimentation tout en insistant sur certains substituts du lait, comme les boissons de soya enrichies, le yogourt et le fromage. Les boissons de soya enrichies sont de bons substituts du lait parce qu'elles contiennent des éléments nutritifs ajoutés.

    Le Guide recommande de boire 2 tasses de lait chaque jour afin d'avoir un apport suffisant de vitamine D. Il est préférable de boire du lait plus faible en matières grasses. Celui-ci contient tout autant de calcium et vitamine D. Voici des exemples de lait plus faible en matières grasses : lait écrémé, lait 1 % et 2 % M.G.

    Le 'lait UHT' est un type de lait qui a été chauffé à une température très élevée (Ultra High Temperature) dans le but de détruire les bactéries pathogènes et leurs spores. Cela empêche la détérioration du lait et permet de le conserver plus longtemps sur les tablettes. Il faut réfrigérer le lait UHT après avoir ouvert le contenant comme s'il s'agissait de lait frais. À cause du procédé de conservation utilisé, le lait UHT a un goût différent du lait frais (un léger goût de lait cuit).

    On retrouve des exemples d'aliments traditionnels qui fournissent certains éléments nutritifs présents dans le lait à la dernière page du Guide alimentaire.

Diapositive # 19

Autres produits laitiers....

  • Même si le yogourt et le fromage sont de bonnes sources de calcium, ils ne sont pas toujours de bonnes sources de vitamine D
Yogourt 175 g (3/4 tasse) et fromage 50 g (1 1/2 oz)

Diapositive # 19 - Notes à l'intention du présentateur

  • Le yogourt et le fromage sont faits à partir de lait. Ce sont de bonnes sources de calcium.

  • Toutefois, le yogourt et le fromage ne sont pas toujours de bonnes sources de vitamine D.

  • Pour avoir un apport suffisant de vitamine D, il est important de boire 2 tasses de lait chaque jour. Il est préférable de boire du lait faible en matières grasses ou des boissons de soya enrichies.

  • Le fromage et certains yogourts fournissent beaucoup de lipides, de lipides saturés et de calories. La quantité de lipides est indiquée en % M.G. sur les étiquettes, l'abréviation M.G. signifie matières grasses laitières. Plus le % M.G. est élevé, plus il y a de lipides.

  • En choisissant des yogourts et du fromage plus faibles en gras, on peut réduire l'apport de calories et de lipides saturés. Les yogourts qui contiennent 2 % M.G. ou moins et les fromages qui contiennent de 15 % à 20 % M.G. ou moins sont considérés plus faibles gras.

  • Il faut toutefois noter que même les fromages plus faibles en gras contiennent des quantités significatives de lipides saturés.

Diapositive # 20

Aliments traditionnels qui fournissent les nutriments présents dans le lait

  • Dans le passé, les Premières Nations, Inuit et Métis obtenaient certains éléments nutritifs importants contenus dans le lait à partir d'aliments traditionnels comme ceux présentés à droite

  • Les personnes qui ne consomment pas de produits laitiers devraient consulter un professionnel des soins de santé
Aliments traditionnels -produits laitiers

Diapositive # 20 - Notes à l'intention du présentateur

  • Dans le présent Guide alimentaire, on mentionne que les Premières Nations, Inuit et Métis obtenaient traditionnellement les nutriments présents dans le lait à partir d'autres aliments, comme les plantes sauvages, les algues, le poisson avec arêtes, les crustacés, les noix, les haricots secs ou la bannique préparée avec de la poudre à pâte.

  • Étant donné qu'on ne consomme plus autant d'aliments traditionnels qu'autrefois, il est possible que les personnes qui ne boivent pas de lait ou de boissons de soya enrichies aient un apport insuffisant des nutriments présents dans le lait. De nos jours, les gens qui consomment des aliments traditionnels consomment aussi des aliments achetés au magasin, entre autres des produits laitiers.

  • Les personnes qui ne consomment pas de produits laitiers doivent consulter un professionnel des soins de santé pour s'assurer d'avoir un apport suffisant de nutriments.

  • Les aliments illustrés sont des sources des principaux nutriments présents dans le lait, comme les protéines, le calcium, la vitamine D, la vitamine A et le magnésium.

  • La bannique est illustrée étant donné qu'elle est une source of calcium lorsqu'elle est préparée avec de la poudre à pâte. Le calcium provient alors du phosphate de calcium présent dans la poudre à pâte.

Diapositive # 21

Comment choisir les Viandes et substituts

  • Choisissez des viandes et substituts plus maigres
    • de nombreuses viandes traditionnelles sont maigres
    • préparez-les avec peu ou pas de matières grasses ou sel

  • Consommez au moins deux portions du Guide alimentaire de poisson chaque semaine afin de réduire le risque de maladies du cœur et d'accident vasculaire cérébral

  • Consommez souvent des haricots secs et des lentilles :
    • pour réduire votre apport de lipides saturés
    • pour obtenir des fibres

Diapositive # 21 - Notes à l'intention du présentateur

  • Parmi les viandes maigres vendues au magasin, mentionnons le bœuf haché maigre, le poisson, la dinde et le poulet sans peau ainsi que les coupes de bœuf et de porc sans graisses visibles (il faut les enlever). Limitez votre consommation de viandes riches en gras et en sel, comme le bacon, les saucisses et les viandes en conserve.
  • La plupart des viandes de gibier, comme la viande de caribou, de chevreuil et d'orignal, contiennent moins de lipides que les viandes achetées au magasin.
  • Pour préparer des viandes avec peu de matières grasses ajoutées, choisissez les modes de cuisson suivants  : braiser (ragoûts), sous le grill (broil), au four et au barbecue.

Poisson

  • La consommation de poisson, surtout de poissons gras, est associée à une réduction du risque de maladies du cœur et d'accident vasculaire cérébral. Voici des exemples de poissons gras : hareng, maquereau, omble, sardines, saumon et truite.

Haricots secs, lentilles, tofu et autres substituts de la viande

  • En consommant des haricots secs, des lentilles ou du tofu plutôt que de la viande, on peut réduire l'apport de lipides saturés puisque ces aliments sont faibles en lipides saturés.
  • Les haricots secs et les lentilles sont des sources de folate et de fibres alimentaires.

Diapositive # 22

Aliments traditionnels inclus dans le groupe Viandes et substituts

  • Viandes traditionnelles et gibier
    • Castor, caribou, lapin, oiseaux, orignal, phoque et chevreuil

  • Poissons et crustacés
    • Crabe, moules, myes, poisson (entier ou en conserve)
Viandes traditionnelles et gibier 75 g cuit (2 1/2 oz)/125 ml (1/2 tasse)
Poissons et crustacés 75 g cuit (2 1/2 oz)/125 ml (1/2 tasse)

Diapositive # 22 - Notes à l'intention du présentateur

  • Dans le groupe alimentaire Viandes et substituts, on retrouve certains aliments traditionnels provenant de l'eau, de la terre et de l'air : crabe, myes, moules et poisson; castor, caribou, lapin, orignal, phoque et chevreuil; oiseaux sauvages.

  • Voici les principaux avantages associés à la consommation d'aliments traditionnels :
    • Les aliments traditionnels contiennent moins de lipides, sel et sucre que de nombreux aliments achetés au magasin
    • Ils contiennent des nutriments essentiels à la santé
    • Les gens sont physiquement actifs pendant la cueillette, la chasse ou la pêche
    • La cueillette, la chasse ou la pêche, de même que la consommation d'aliments traditionnels ont une importance sur les plans spirituel et culturel.

  • Dans certains cas, les gouvernements conseillent aux gens de limiter leur consommation de certains aliments à cause des préoccupations entourant certains contaminants. Les avertissements gouvernementaux s'adressent habituellement aux femmes enceintes et à celles qui allaitent ainsi qu'aux très jeunes enfants. Le Guide alimentaire encourage les consommateurs à se renseigner sur les avertissements émis dans leurs communautés ou régions.

Diapositive # 23

Lorsque vous cuisinez ou que vous ajoutez des matières grasses aux aliments

  • Utilisez des huiles végétales contenant des lipides insaturés (liquides), telles que les huiles de canola, d'olive ou de soya

  • Consommez une petite quantité de lipides insaturés chaque jour
Huile

Diapositive # 23 - Notes à l'intention du présentateur

Même s'il est important pour la santé de consommer une petite quantité de lipides, on consomme souvent trop de lipides et surtout de certains types de lipides (saturés et trans). Il a été démontré que les lipides saturés et trans nuisent à la santé du cœur.

  • Au lieu d'utiliser des lipides saturés et trans, utilisez des huiles végétales contenant des lipides insaturés, comme les huiles de canola, d'olive et de soya.

  • Essayez de consommer chaque jour une petite quantité (2 à 3 c. à table ou 30-45mL environ) de lipides insaturés. Cela inclut les huiles utilisées pour la cuisson, les vinaigrettes, la margarine et la mayonnaise.

  • Les graisses traditionnelles qui sont liquides à la température ambiante, comme les huiles de phoque et de baleine et la graisse d'eulakan contiennent aussi des lipides insaturés. Elle peuvent représenter la totalité ou une partie des 2 ou 3 cuillerées à table de lipides insaturés recommandées chaque jour.

  • La margarine est fabriquée à partir d'huiles végétales. Si vous achetez de la margarine, assurez-vous de choisir une margarine molle faible en lipides saturés et trans.

  • Limitez les quantités de beurre, margarine dure, saindoux, shortening et graisse de bacon que vous ajoutez aux aliments.

Diapositive # 24

Comment faire de meilleurs choix.

  • Lorsque vous choisissez des aliments emballés, consultez le tableau de la valeur nutritive pour comparer les quantités de lipides, sucre et sodium (sel)

  • Choisissez des aliments plus faibles en lipides, sucre et sodium (sel)

Diapositive # 24 - Notes à l'intention du présentateur

Le tableau de la valeur nutritive qui apparaît sur les étiquettes des aliments peut vous aider à choisir des aliments plus sains. Vous pouvez aussi l'utiliser pour comparer des aliments.

Lipides

  • Le Guide alimentaire recommande de choisir des aliments plus faibles en lipides totaux et en lipides saturés et trans. Les lipides saturés et trans fournis par les aliments augmentent le risque de maladies du cœur.
  • Vérifiez les quantités de lipides totaux, lipides saturés et lipides trans dans le tableau de la valeur nutritive qu'on retrouve sur les aliments emballés. Plus le chiffre est petit, moins il y a de lipides dans l'aliment.

Sucre

  • Le Guide alimentaire recommande de consommer des aliments plus faibles en sucre et de limiter la consommation d'aliments qui contiennent beaucoup de sucre.
  • La quantité de sucre présente dans les aliments est indiquée dans le tableau de la valeur nutritive qu'on retrouve sur les aliments emballés. Plus le chiffre est petit, moins il y a de sucre dans l'aliment.

Sel (sodium)

  • Le Guide alimentaire recommande de consommer des aliments plus faibles en sel (sodium) et de limiter la consommation d'aliments qui contiennent beaucoup de sel (sodium).
  • Vérifiez les quantités de sodium (sel) dans le tableau de la valeur nutritive qu'on retrouve sur les aliments emballés.

Diapositive # 25

Respectez votre corps

  • Consommez moins d'aliments et boissons qui contiennent beaucoup de calories, lipides, sucre ou sel comme :
    • les boissons sucrées
    • les bonbons, pâtisseries, beignes, etc.
    • les croustilles, nachos, frites, etc.
    • la crème glacée, le chocolat, etc.
    • l'alcool

  • Cela vous aidera à avoir une meilleure santé et à conserver un poids santé

Diapositive # 25 - Notes à l'intention du présentateur

  • Il faut limiter la consommation de certains aliments riches en calories, lipides, sucre ou sel parce que ceux-ci peuvent augmenter le risque d'obésité, de diabète de type 2, de maladies du cœur et d'hypertension.

  • Le fait de suivre le Guide alimentaire canadien et de limiter votre consommation d'aliments et de boissons qui contiennent beaucoup de calories, lipides, sucre ou sel vous permet de respecter votre corps, de rester en santé et d'avoir un poids santé.

Voici des exemples d'aliments et boissons à consommer en quantité limitée :

  • boissons gazeuses, boissons aromatisées aux fruits, boissons sucrées
  • préparées avec des cristaux, boissons sportives et énergisantes
  • bonbons et chocolat
  • gâteaux, pâtisseries et beignes
  • muffins (riches en lipides et sucre)
  • barres granola et biscuits
  • crème glacée et desserts surgelés
  • croustilles, nachos et autres grignotines salées
  • frites et autres aliments cuits en grande friture
  • alcool.

Diapositive # 26

Femmes en âge de procréer

  • Toutes les femmes pouvant devenir enceintes, les femmes enceintes et celles qui allaitent devraient prendre chaque jour une multivitamine renfermant de l'acide folique

  • Les femmes enceintes doivent s'assurer que cette multivitamine renferme également du fer

Diapositive # 26 - Notes à l'intention du présentateur

  • Toutes les femmes pouvant devenir enceintes devraient commencer à prendre chaque jour une multivitamine renfermant 400 microgrammes (400 µg) d'acide folique au moins trois mois avant de devenir enceintes. Cela réduit le risque d'anomalies du tube neural (ATN) chez le bébé.

  • Les femmes devraient continuer à prendre chaque jour une multivitamine renfermant de l'acide folique tout au long de la grossesse et de l'allaitement afin de combler leurs besoins accrus en éléments nutritifs.

  • Pendant la grossesse et l'allaitement, il est difficile de combler les besoins en folate, et aussi probablement en d'autres éléments nutritifs, uniquement à partir de l'alimentation.

  • Toutes les femmes devraient demander à un professionnel des soins de santé de leur recommander la multivitamine qui leur convient.


Diapositive # 27

Besoin de calories additionnelles

  • Pendant les 2e et 3e trimestres de la grossesse

  • Pendant l'allaitement

  • La consommation quotidienne de 2 ou 3 portions additionnelles du Guide alimentaire (de n'importe quel groupe alimentaire) devrait permettre de combler ce besoin de calories additionnelles

Diapositive # 27 - Notes à l'intention du présentateur

Les femmes ont besoin d'un peu plus de calories (énergie alimentaire) pendant la grossesse et l'allaitement. Elles devraient consommer chaque jour de 2 à 3 portions additionnelles de n'importe quel groupe du Guide alimentaire.

Par exemple :

  • Mangez de la viande séchée avec un petit morceau de bannique comme collation, ou
  • Mangez une rôtie supplémentaire au déjeuner et un morceau de fromage additionnel au dîner, ou
  • Mangez un fruit et un yogourt comme collation.

Calories additionnelles nécessaires pendant la grossesse et l'allaitement :

  • Aucun apport additionnel de calories n'est recommandé au cours du premier trimestre de la grossesse étant donné qu'aucun surplus d'énergie n'est habituellement nécessaire à ce moment-là.

Les femmes ont besoin de plus de calories pendant les 2e et 3e trimestres de la grossesse :

  • Environ 350 calories additionnelles (chaque jour) pendant le deuxième trimestre
  • Environ 450 calories additionnelles (chaque jour) pendant le troisième trimestre.

Pendant l'allaitement :

  • Les femmes ont habituellement besoin de 350 à 400 calories additionnelles chaque jour pendant la première année de l'allaitement. La quantité de calories additionnelles requise dépend de la quantité de lait produite et de la perte de poids chez la femme.

Diapositive # 28

Diapositive # 28 - Notes à l'intention du présentateur

  • Le corps change à mesure qu'on vieillit. Après l'âge de 50 ans, la peau ne peut plus produire autant de vitamine D qu'auparavant à partir des rayons solaires.

  • Chez les personnes de plus de 50 ans, les besoins en vitamine D sont supérieurs à ce que la plupart des personnes peuvent obtenir uniquement à partir de l'alimentation. Par exemple, les personnes de 51-70 ans devraient boire 4 tasses de lait par jour pour respecter la recommandation relative à la vitamine D, tandis que celles de plus de 70 ans devraient en boire 6 tasses.

  • C'est pourquoi il est recommandé que toutes les personnes de plus de 50 ans prennent un supplément de 400 UI de vitamine D chaque jour en plus de suivre le Guide alimentaire canadien.

  • Chez les adultes plus âgés, un apport suffisant de vitamine D comporte les avantages suivants pour la santé :
    • Meilleure densité minérale des os
    • Meilleure force musculaire
    • Réduction du taux de fractures
    • Réduction du taux de chutes
    • Meilleure mobilité.

Diapositive # 29

Soyez actif à chaque jour

  • Plusieurs moyens permettent d'être actif :
    • la marche
    • les sports de groupe
    • la raquette à neige

  • Êtes-vous suffisamment actif pour rester en santé ?
    • Au moins deux heures et demie chaque semaine pour les adultes
    • Au moins 60 minutes (1 heure) chaque jour pour les enfants et les jeunes
Activité physique

Diapositive # 29 - Notes à l'intention du présentateur

  • Les lignes directrices en matière d'activité physique recommandent aux adultes de faire au moins deux heures et demie d'activité physique modérée à vigoureuse chaque semaine.

  • Les enfants et les jeunes devraient viser à faire au moins 60 minutes (1 heure) d'activité physique par jour.

  • Il est intéressant de souligner que vous n'avez pas besoin de pratiquer toutes vos activités en même temps. Vous pouvez en effet additionner des séances d'au moins 10 minutes d'activité tout au long de la journée. Choisissez diverses activités réparties dans le courant de la semaine.

  • Voici comment vous pouvez additionner 60 minutes d'activité tout au long de la journée :
    • Prenez une marche d'un bon pas de 10 minutes après le dîner ou le souper
    • Jouez au hockey, au soccer ou au basketball avec vos enfants pendant 30 minutes
    • Pelletez la neige ou raclez le jardin pendant 10 minutes
    • Dansez pendant 10 minutes dans le salon en écoutant vos chansons préférées.

  • Essayez d'additionner vos activités d'aujourd'hui. Êtes-vous suffisamment actif pour rester en santé ?

Diapositive # 30

Pour de plus amples informations

Consultez le Guide alimentaire canadien en ligne : www.santecanada.gc.ca/guidealimentaire

Vous y trouverez :

  • D'autres informations sur la saine alimentation
  • Des outils interactifs pour utiliser le Guide alimentaire canadien
  • Des directives pour commander des exemplaires du Guide alimentaire

Diapositive # 30 - Notes à l'intention du présentateur

Nous en sommes maintenant à la fin de notre survol de Bien manger avec le Guide alimentaire canadien -- Premières Nations, Inuit et Métis.

Consultez le site Web de Santé Canada sur le Guide alimentaire si vous souhaitez obtenir de plus amples informations sur la saine alimentation, produire un guide alimentaire personnalisé d'une page ou commander des exemplaires du présent Guide alimentaire.

Merci. Avez-vous des questions ?