Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Aliments et nutrition

Position de Santé Canada et de l'Agence canadienne d'inspection des aliments concernant la publication d'une étude toxicologique de longue durée portant sur le maïs NK603 Roundup Ready et l'herbicide Roundup par Séralini et coll. (2012)

Direction des aliments
Direction générale des produits de santé et des aliments
Santé Canada

Division des aliments pour animaux
Direction des produits animaux
Agence canadienne d'inspection des aliments

Direction de l'évaluation sanitaire
Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire
Santé Canada

Octobre 25, 2012

Si vous avez besoin d'aide pour accéder aux formats de rechange, tels que Portable Document Format (PDF), Microsoft Word et PowerPoint (PPT), visitez la section d'aide sur les formats de rechange.

Certains hyperliens donnent accès à des sites d'organismes qui ne sont pas assujettis à la  Loi sur les langues officielles. L'information qui s'y trouve est donc dans la langue du site.

En septembre 2012, l'équipe scientifique de l'Université de Caen en France, dirigée par le Dr Gilles-Eric Séralini, a publié, dans la revue Food and Chemical Toxicology, les résultats d'une étude toxicologique de longue durée portant sur le maïs NK603 Roundup Ready et l'herbicide Roundup (produits contenants du glyphosate). [G.-E. Séralini et coll. « Long term toxicity of a Roundup herbicide and a Roundup-tolerant genetically modified maize ».Food Chem. Toxicol. (2012)].

À la suite d'un examen des données publiées, les scientifiques de Santé Canada et de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) ont identifié des lacunes significatives dans le plan de l'étude, dans sa réalisation et dans sa présentation. La description de la méthode employée est insuffisante, la totalité des données n'a pas été présenté et pour celles qui l'ont été, la transparence fait défaut à leur présentation. Qui plus est, ils ont estimé que les méthodes statistiques auxquelles les auteurs ont eu recours pour l'analyse des données sont inappropriées. Pour ces raisons, la validité de l'étude est difficile à déterminer.

Dans l'examen de l'étude produite par G.-E. Séralini et coll., les scientifiques de Santé Canada et de l'ACIA ont tenu compte des dossiers réglementaires sur l'innocuité déposés par l'industrie ainsi que de la documentation scientifique publiée au sujet du maïs NK603 et de l'herbicide glyphosate. Selon l'examen de ces renseignements par Santé Canada et l'ACIA, les conclusions auxquelles sont parvenus les auteurs au sujet de l'innocuité à long terme du maïs NK603 et du glyphosate ne sont pas étayées. Par conséquent, les scientifiques de Santé Canada et de l'ACIA ont déterminé qu'actuellement, aucun changement n'est recommandé aux autorisations existantes dont font l'objet le maïs NK603 Roundup Ready et l'herbicide glyphosate. Dans le but de permettre l'approfondissement de leur analyse, Santé Canada et l'ACIA ont demandé aux auteurs de l'étude l'ensemble complet des données brutes issues de leurs travaux.

L'Institut fédéral allemand d'évaluation des risques (BfR)Note de bas de page 1i, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA)Note de bas de page 2ii, la Food Standards Australia New ZealandNote de bas de page 3iii et l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES)Note de bas de page 4iv ont également publié des examens de ce document. Tous ont conclu que la présentation et l'interprétation des données ainsi que le plan de l'étude sont imparfaits. Par conséquent, ces quatre organismes ont jugé qu'il est impossible de donner du poids aux résultats de l'étude, lesquels ne justifient aucunement le réexamen de l'évaluation de l'innocuité du maïs NK603. Souhaitant également poursuivre l'analyse, ces organismes chargés de l'évaluation de l'innocuité des aliments ont aussi demandé aux auteurs de l'étude de leur fournir leurs données brutes.

Le maïs Roundup Ready NK603 est une variété de maïs tolérant aux herbicides dont l'utilisation dans les aliments destinés à la consommation humaine et animale a d'abord été autorisée au Canada en 2001. Avant d'en autoriser l'utilisation au pays, Santé Canada et l'ACIA ont évalué une série exhaustive de données issues d'analyses moléculaires, toxicologiques, nutritionnelles et chimiques dont il a fait l'objet. Plusieurs autres pays autorisent actuellement le recours au maïs Roundup Ready NK603 à titre d'aliment destiné à la consommation humaine et animale, et des autorités sanitaires de partout dans le monde en ont rigoureusement examiné l'innocuité. L'herbicide glyphosate et les produits qui en contiennent (p. ex., le Roundup) constituent des pesticides homologués au Canada sur la base de données scientifiques complètes qui satisfont des normes strictes en matière sanitaire et environnementale.

De très nombreuses preuves scientifiques appuient toujours l'innocuité du maïs NK603, des autres produits alimentaires génétiquement modifiés destinés à la consommation humaine et animale approuvés jusqu'à date, ainsi que des herbicides contenant le glyphosate. Toutefois, dès que de nouvelles données concernant l'innocuité d'un produit homologué sont publiées, celles-ci sont examinées minutieusement. S'il était établi que la consommation du maïs NK603 ou l'exposition au glyphosate comportent des risques préoccupants, Santé Canada et l'ACIA interviendraient comme il se doit.