Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Nous révisons le guide alimentaire du Canada. Participez à la consultation (le lien sera ouvert dans une nouvelle fenêtre) et aidez à réviser le Guide alimentaire canadien.
Aliments et nutrition

Arsenic

Qu'est-ce que l'arsenic?

L'arsenic est un élément chimique d'origine naturelle présent à l'échelle de notre environnement et de ses organismes vivants. L'érosion ainsi que l'altération des sols, des minéraux et des minerais peuvent entraîner la contamination des eaux souterraines par l'arsenic. Les composés d'arsenic sont utilisés dans la fabrication d'une variété de produits et peuvent contaminer notre environnement de façon directe par les effluents industriels et de façon indirecte, par des dépôts atmosphériques.

L'arsenic revêt différentes formes chimiques, lesquelles peuvent être classifiées en deux groupes : l'arsenic organique et l'arsenic inorganique. L'arsenic inorganique est considéré comme toxique pour la santé humaine, tandis que l'arsenic organique est considéré comme non toxique à cet égard.

L'arsenic et les aliments

L'arsenic peut être présent à de très faibles concentrations (parties par milliard [ppb]) dans de nombreux aliments, y compris dans la viande, dans la volaille, dans le lait, dans les produits laitiers, dans les produits de pâtisserie et de boulangerie et dans les céréales, dans les légumes ainsi que dans les fruits et dans les jus de fruits. Ces traces d'arsenic reflètent en général une accumulation normale de source environnementale. Tant les formes organique qu'inorganique d'arsenic peuvent être présentes dans les aliments. Bien que la concentration de chacune varie selon le type d'aliment, dans la majorité des cas, la concentration d'arsenic inorganique présente dans les aliments est faible.

En général, des concentrations plus élevées d'arsenic sont présentes dans le poisson et dans les mollusques et crustacés, mais comme il s'agit d'arsenic organique, ceci ne constitue pas une préoccupation à l'égard de la santé humaine.

Les effets sur la santé de l'exposition à l'arsenic inorganique

Les concentrations d'arsenic inorganique présentes dans les aliments sont habituellement faibles. L'exposition à long terme (pendant plusieurs années ou pendant plusieurs décennies) à l'arsenic inorganique contribue au risque de contracter le cancer chez l'humain et elle peut affecter le tractus gastro-intestinal, les reins, le foie, les poumons et l'épiderme.

Une exposition de courte durée (jours/semaines) à des concentrations très élevées d'arsenic inorganique peut aussi provoquer divers effets sur la santé, dont des effets sur la peau, des nausées, des diarrhées, des vomissements et l'engourdissement des mains et des pieds.

Les données probantes scientifiques actuellement disponibles n'indiquent pas clairement si les nourrissons et les enfants sont plus vulnérables que les adultes aux effets toxiques de l'arsenic. Cependant, en raison du poids corporel plus léger des nourrissons et des enfants, lequel peut entraîner une exposition supérieure aux contaminants, une démarche plus prudente est fréquemment adoptée lorsqu'il s'agit d'évaluer les risques possibles de l'exposition à des substances chimiques chez les enfants, et ceci, pour contribuer à atténuer tout risque possible.

Que fait Santé Canada?

Puisque l'arsenic inorganique constitue un carcinogène chez l'humain, tous les efforts devraient être déployés afin d'en maintenir des concentrations aussi faibles que possible dans les aliments. Lorsque des concentrations élevées d'arsenic sont décelées dans des aliments, Santé Canada évalue chaque situation au cas par cas, et ceci, sur la base des plus récentes données scientifiques disponibles. Lorsque des concentrations d'arsenic jugées non sécuritaires sont découvertes dans les aliments, Santé Canada et l'Agence canadienne d'inspection des aliments entreprennent les démarches pertinentes telles que le rappel, la retenue de produits et l'établissement de concentrations maximales.

Santé Canada continue à exercer une surveillance régulière des substances chimiques telles que l'arsenic dans les aliments. Santé Canada collabore aussi avec l'Agence canadienne d'inspection des aliments et avec le secteur de l'alimentation pour faire en sorte que les aliments qui contiennent des concentrations d'arsenic dangereuses pour la santé humaine ne parviennent pas jusqu'au consommateur. De plus, Santé Canada poursuit son évaluation des risques pour la santé humaine associés à l'exposition aux contaminants dans les aliments au fur et à mesure que de nouvelles données et que de nouveaux renseignements deviennent disponibles.

Que pouvez-vous faire?

En général, les concentrations d'arsenic présentes dans les aliments en vente au Canada sont très faibles. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de modifier ses habitudes alimentaires pour réduire l'exposition à l'arsenic.

Santé Canada recommande toujours à la population canadienne de consommer une variété d'aliments de chaque groupe alimentaire conformément aux recommandations énoncées dans la publication Bien manger avec le Guide alimentaire canadien.

Ressources additionnelles