Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web! Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.
Santé des Premières nations et des Inuits

N'attendez-pas, vaccinez!

Guide de vaccination à l'intention des parents et des gardiens des Inuits

Protéger les enfants

Les enfants occupent une place importante dans les communautés Inuits. Les parents et les gardiens ont la responsabilité d'assurer la sécurité et le bien-être de leurs enfants. Cette responsabilité consiste en partie à protéger les enfants contre les maladies évitables par la vaccination.

Il est important d'être bien renseigné lorsque vous prenez une décision concernant la vaccination de votre enfant. Ce livret contient de l'information factuelle qui peut aider les parents et les gardiens à prendre ces décisions. Vous y trouverez les renseignements suivants :

Les vaccins protègent les enfants

Saviez-vous

Les termes vaccination et immunisation signifent la même chose. On dit aussi « avoir une piqûre. »

Pour plusieurs générations, les Inuits ont utilisé le savoir traditionnel afin de prévenir la maladie et de guérir les malades. Un grand nombre de ceux-ci servent encore de nos jours. Des développements en médecine ont apporté les vaccins. Ils aident à le protéger contre plusieurs maladies, dont certaines qui peuvent être très graves et entraîner la mort.

Qu'est-ce qu'un vaccin?

Un vaccin est une substance que l'on donne à votre enfant pour l'immuniser. Cette substance est constituée des germes tués ou atténués d'une maladie, qui protègent votre enfant contre la véritable maladie.

Les vaccins déclenchent, dans le système immunitaire de votre enfant, la fabrication de deux outils essentiels : des anticorps, qui combattent la maladie, et une mémoire immunitaire, qui aide l'enfant à se défendre contre la maladie s'il y est exposé de nouveau.

Les vaccins sont sûrs

Les vaccins sont efficaces et sûrs. Le Canada a un processus rigoureux d'approbation et de surveillance des vaccins. La surveillance commence dès la fabrication d'un vaccin et continue jusqu'à son administration, et même après. Cette surveillance comprend celle des effets secondaires.

Les maladies prévenues par les vaccins posent beaucoup plus de risque que le potentiel de réactions allergiques sérieuses. Il est important que votre enfant reçoive ses vaccins au bon moment. La plupart des enfants qui reçoivent leurs vaccins à temps sont entièrement protégés des maladies contre lesquelles ils ont été immunisés. Chez certains enfants, la vaccination ne donne qu'une immunité partielle. Autrement dit, ils peuvent présenter de légers symptômes de la maladie s'ils y sont exposés, mais ils n'en subiront pas les complications graves.

Saviez-vous

Les vaccins constituent le meilleur moyen de protéger votre enfant contre les maladies évitables par la vaccination. Aidez votre enfant à préserver sa santé!

Les vaccins sont encore nécessaires de nos jours

Depuis 50 ans, les vaccins ont sauvé la vie de plus de nourrissons et d'enfants que toute autre intervention médicale. Aujourd'hui, nous sommes chanceux. Comme la plupart des enfants sont vaccinés, bon nombre de ces maladies ont presque disparu - mais pas complètement.

Si les enfants ne sont pas vaccinés, ces maladies se feront à nouveau de plus en plus fréquentes. Lorsque vous faites vacciner votre enfant, vous aidez à tenir ces maladies à l'écart, pour de bon.

Votre enfant et la vaccination

La vaccination joue un rôle important dans la santé de votre enfant. Vous serez en mesure de protéger votre enfant si vous connaissez les faits au sujet des vaccins.

Exposition aux germes

Curieux et affectueux de nature, les enfants sont sans cesse en train d'explorer leur environnement et de faire de nouvelles découvertes. Pendant cette période d'épanouissement, ils s'exposent à plusieurs germes chaque jour, que ce soit en jouant à la garderie ou avec d'autres enfants de la communauté ou en participant à un à un festin ou une fête communautaire.

Les germes peuvent se propager très facilement. Tousser, éternuer ou simplement parler sont autant de moyens de transmettre des germes. Les germes se propagent également lorsqu'un enfant touche un objet contaminé, puis se touche les yeux, le nez ou la bouche. Les germes peuvent survivre pendant des heures ou des jours sur des surfaces comme les poignées de porte, les jouets, les bureaux et les tables. Heureusement, la plupart des germes sont inoffensifs, car ils sont détruits par le système immunitaire de votre enfant.

Certaines maladies sont graves. Il est important de faire vacciner votre enfant à temps pour que les vaccins aident son système immunitaire à vaincre ces maladies. Faire vacciner votre enfant en bas âge le protégera maintenant et pour la vie.

C'est le temps des vaccins!
À quoi dois-je m'attendre?

Comprendre ce qui arrivera lorsque votre enfant se fera vacciner peut rendre l'expérience plus agréable pour vous tous. L'infirmière ou le fournisseur de soins de santé vous posera quelques questions au sujet de la santé de votre enfant. Informez-le de toute maladie ou allergie dont votre enfant souffre.

Comment puis-je aider mon enfant?

Les enfants réagissent souvent à nos propres émotions. Si vous êtes anxieux ou nerveux, votre enfant le ressentira. Pour le rassurer, vous pouvez lui parler, le toucher ou le cajoler.

Les vaccins peuvent-ils provoquer une réaction allergique?

Tout médicament comporte un faible risque de réaction allergique. C'est pourquoi on vous demandera de demeurer 15 minutes sur place avant de quitter votre fournisseur de soins de santé ou le service de santé publique (CLSC au Québec) une fois que votre enfant aura été vacciné. Si votre enfant a du mal à respirer (respiration sifflante) ou présente des plaques rouges (urticaires), parlez-en immédiatement avec l'infirmière ou le fournisseur de soins de santé, qui saura quoi faire pour l'aider.

Quels types de réactions sont à prévoir?

Réactions fréquentes

La plupart des enfants se portent bien après un vaccin. Toutefois, il se peut que votre enfant :

  • soit d'humeur grincheuse ou capricieuse ou ait envie de dormir (plus que d'habitude)
  • ait une légère fièvre
  • ait une petite plaque rouge et douloureuse ou une légère enflure là où il a été piqué

Ces symptômes sont fréquents et durent peu longtemps, deux jours tout au plus. Avant de quitter, demandez à l'infirmière ou au fournisseur de soins de santé ce que vous pouvez faire pour soulager votre enfant.

Quand chercher de l'aide

Appelez un médecin, une infirmière ou un fournisseur de soins de santé immédiatement si votre enfant présente l'un ou l'autre des symptômes suivants :

  • fièvre - température supérieure à 40 °C ou 104 °F
  • crise ou convulsions (elles sont souvent associées à une forte fièvre)
  • pleurs et attitude grincheuse depuis plus de 24 heures
  • enflure et rougeur au point d'injection (qui vont en s'aggravant)
  • anormalement endormi ou amorphe
  • S'il vous semble que quelque chose ne va pas après la vaccination

Les parents, les gardiens et la vaccination

En tant que parent ou gardien, vous êtes responsable de la santé de votre enfant. Il est important que vous sachiez quand et où faire vacciner votre enfant.

Quand dois-je faire vacciner mon enfant?

Votre enfant est très vulnérable aux maladies pendant les deux premières années de sa vie. Il est très important de le faire vacciner au bon moment. Les vaccins sont le plus efficaces lorsqu'ils sont donnés à temps, dès le jeune âge.

Un calendrier de vaccination vous indiquera tous les vaccins que votre enfant doit recevoir et à quel âge. Respectez ce calendrier afin de vous assurer que votre enfant bénéficie le plus possible des vaccins.

Les calendriers de vaccination varient selon la province ou le territoire où vous habitez. Voici un exemple de calendrier courant qui indique quand un enfant doit être vacciné :

  • 2 mois
  • 4 mois
  • 6 mois
  • 12 à 15 mois
  • 18 mois
  • Entre 4 et 6 ans

Votre infirmière ou fournisseur de soins de santé vous remettra un calendrier vaccinal pour votre enfant. Ceci est particulièrement important car certains vaccins peuvent être administrés dès la naissance dans certaines provinces ou territoires.

Saviez-vous

La plupart des enfants peuvent être vaccinés même s'ils ont le rhume ou une légère fièvre.

Si vous prévoyez déménager à l'extérieur de votre province ou territoire au cours des premières années de la vie de votre enfant, vous devrez aussi vous assurer qu'il reçoive toutes les doses de vaccins qu'il a déjà entrepris. N'oubliez pas de vous procurer le calendrier de vaccination de la province ou du territoire où vous vous installerez et de le suivre auprès de votre fournisseur de soins de santé ou service de santé publique (CLSC au Québec).

Saviez-vous

Les enfants bénéficient d'une meilleure protection lorsqu'ils reçoivent toutes les doses de vaccin à temps.

La vie avec de jeunes enfants peut être très occupée. Des événements font parfois en sorte qu'un enfant ne reçoive pas tous les vaccins prévus. Il est important de se rattraper. Si tel est le cas, prenez un rendez-vous avec une infirmière ou un fournisseur de soins de santé aussitôt que possible afin de mettre à jour le carnet de vaccination de votre enfant.

Quels vaccins sont recommandés pour mon enfant?

Maladie Symptômes de la maladie Complications possibles de la maladie
Diphtérie
Nourrissons démontrant des symptômes de diphtérie • Mal de gorge aigu
• Forte fièvre
• Troubles respiratoires et cardiaques
• Paralysie
• Mort dans 5 à 10 % des cas
Coqueluche
Nourrissons démontrant des symptômes de coqueluche • Quintes de toux violentes, qui peuvent persister pendant des mois
• Difficulté à manger, à boire et à respirer
• Pneumonie
• Convulsions
• Lésion cérébrale (1 cas pour 11 000)
• Mort (0,4 % chez les nourrissons)
Tétanos
Nourrissons démontrant des symptômes de tétanos • Spasmes de la mâchoire
• Spasmes des cordes vocales
• Spasmes musculaires généralisés (tout le corps)
• Mort dans 10 % des cas
Poliomyélite
Nourrissons démontrant des symptômes de poliomélyte • Fièvre
• Nausées et vomissements
• Malaise général
• Paralysie des bras et des jambes (1 % des cas)
• Troubles respiratoires
• Paralysie permanente (presque 50 % des cas hospitalisés)
• Mort (5 % des malades hospitalisés)
Haemophilus influenzae de type b (Hib)
Nourrissons démontrant des symptômes de Haemophilus influenzae de type B • Épiglottite (inflammation aiguë de la gorge)
• Pneumonie
• Méningite (infection de la membrane du cerveau)
• Surdité
• Retard mental
• Mort (5 % des cas de méningite)
Rougeole
Nourrissons démontrant des symptômes de rougeole • Éruption cutanée
• Toux
• Fièvre
• Conjonctivite (rosissement des yeux)
• Sensation générale de malaise
• Otite (de 5 à 9 % des cas)
• Pneumonie (de 1 à 5 % des cas)
• Convulsions
• Lésion cérébrale permanente (1 cas pour 1 000)
• Mort (1 cas pour 3 000)
Oreillons
Nourrissons démontrant des symptômes des oreillons • Fièvre
• Maux de tête
• Inflammation des glandes près de la mâchoire
• Méningite (de 10 à 30 % des cas)
• Surdité
• Infection des testicules
• Infection des ovaires
Rubéole
Nourrissons démontrant des symptômes de rubéole • Éruption cutanée
• Inflammation des glandes
• Arthrite (surtout chez les femmes)
• Fausses couches chez les femmes enceintes
• Malformations chez le nourrisson dont la mère a contracté la rubéole pendant sa grossesse
Picote (Varicelle)
Nourrissons démontrant des symptômes de picote • Fièvre
• Nombreuses petites cloques qui deviennent croûteuses
• Démangeaisons
• Otite
• Pneumonie
• Infection cutanée (p. ex. impétigo), parfois grave (p. ex. maladie dévoreuse de chair)
• Encéphalite (infection cérébrale)
• Malformations chez le nourrisson dont la mère a contracté la varicelle pendant sa grossesse
• Zona (de 15 à 30 % au cours de la vie)
• Mort
Méningococcique
Nourrissons démontrant des symptômes méningococciques • Forte fièvre
• Maux de tête aigus
• Nausées et vomissements
• Sensation générale de malaise
• Taches rouges, hémorragies de la taille d'une tête d'épingle sur la peau
• Lésion cérébrale permanente
• Amputation des mains ou des pieds (de 10 à 15 % des personnes infectées par le sérogroupe C)
• Mort (de 10 à 15 % des personnes infectées par le sérogroupe C)
Pneumococcique
Nourrissons démontrant des symptômes pneumococcique • Otite
• Sinusite
• Pneumonie
• Méningite (infection de la membrane du cerveau)
• Bactériémie (infection du sang)
• Surdité
• Lésion cérébrale permanente
• Mort
Hépatite B
Nourrissons démontrant des symptômes d'hépatite B • Fièvre
• Douleurs abdominales
• Jaunisse (coloration jaunâtre de la peau et du blanc des yeux)
• Vomissements
• Diarrhée
• Maladie hépatique grave
• Infection du foie à long-terme (10 % des adultes et jusqu'à 90 % des nourrissons)
• Cirrhose du foie
• Cancer du foie
• Mort (1 % des cas)
Grippe saisonnière (Influenza)
Nourrissons démontrant des symptôme de grippe saisonnière • Fièvre
• Toux
• Fatigue
• Maux de tête
• Douleurs musculaires et des articulations
• Sensation générale de malaise
• Otite
• Sinusite
• Bronchite
• Pneumonie
• Mort

Contenu adapté à partir du livre « Les vaccins - Avoir la piqûre pour la santé de votre enfant » de la Société canadienne de pédiatrie.

Où dois-je emmener mon enfant pour le faire vacciner?

L'endroit où vous devez emmener votre enfant dépend d'où vous habitez.

Il y a plusieurs façons de savoir où votre enfant peut être vacciné. Vous pouvez vous adresser à une infirmière ou à un fournisseur de soins de santé de votre communauté ou communiquer avec un centre de santé en milieu urbain, une clinique de médecine familiale ou un autre établissement de santé. Vous pouvez également consulter l'annuaire téléphonique ou Internet pour trouver un service de santé publique (CLSC au Québec).

Pourquoi dois-je tenir un carnet de vaccination?

Le carnet de vaccination vous aidera à veiller à la santé et au bien-être de votre enfant. En tenant compte des vaccins que votre enfant a reçus, vous pourrez vous assurer que l'infirmière ou le fournisseur de soins de santé est bien renseigné et lui administre les bons vaccins au bon moment.

À votre premier rendez-vous, demandez à l'infirmière ou au fournisseur de soins de santé de vous remettre un carnet (ou une carte) de vaccination. N'oubliez pas d'apporter ce carnet chaque fois que votre enfant se fait vacciner afin qu'on puisse le mettre à jour.

Le carnet de vaccination peut être exigé lorsque votre enfant :

  • commence l'école
  • est transféré à une école d'une autre région
  • participe à un camp
  • reçoit des soins de santé à l'extérieur de la région
  • voyage à l'étranger
  • s'installe dans une autre communauté
  • consulte une autre infirmière ou un autre fournisseur de soins de santé.

Est-ce que mon enfant doit être vacciné?

Chaque province ou territoire a sa propre réglementation en matière de vaccination. Dans certaines provinces et certains territoires, l'enfant ne peut aller à la garderie ou à l'école tant que son carnet de vaccination n'est pas à jour. Pour obtenir de plus amples renseignements, parlez à une infirmière ou à un fournisseur de soins de santé.

Votre communauté et la vaccination

Faire vacciner votre enfant contribue à la santé de toute votre communauté. En transmettant cette information aux membres de votre famille et à vos amis, vous pouvez inciter d'autres parents à faire vacciner leurs enfants.

Des communautés dynamiques et vigoureuses

Les vaccins aident non seulement à protéger votre enfant contre les maladies évitables par la vaccination, mais peuvent aussi aider à prévenir la propagation de ces maladies dans votre communauté. Ainsi, vous protégez également les membres de votre communauté contre la maladie.

Plus il y a de membres de la communauté qui sont vaccinés, plus nous pouvons empêcher la réapparition de ces maladies. Sans de telles maladies graves, les communautés s'avèrent plus dynamiques et plus vigoureuses.

Saviez-vous

Plus votre communauté compte de personnes vaccinées, mieux elle est protégée contre les maladies.

Est-ce possible d'obtenir de plus amples renseignements?

Beaucoup de personnes discutent des avantages de la vaccination. Il existe différentes ressources que vous pouvez consulter afin de trouver des réponses à vos questions.

Adressez-vous à une infirmière, à votre médecin, ou à un autre fournisseur de soins de santé de votre communauté ou du centre de santé local. Vous pouvez aussi consulter le ministère de la santé de votre province ou territoire pour en savoir plus sur les calendriers et les services de vaccination.

Voici quelques sites Web où vous trouverez de l'information sur la vaccination :

Si vous avez d'autres questions au sujet de la vaccination de votre enfant, parlez-en à votre fournisseur de soins de santé.

Aide mémoire pour la vaccination de votre enfant

Prenez rendez-vous

  • Le premier vaccin se donne généralement à la naissance ou à l'âge de deux mois, mais votre fournisseur de soins de santé vous remettra un calendrier de vaccination pour votre enfant.

Apportez le carnet de vaccination de votre enfant avec vous

  • Vous aurez besoin du carnet de vaccination de votre enfant, qui vous sera remis au premier rendez-vous.

Prenez tout de suite le prochain rendez-vous

  • Fixez une date pour le prochain vaccin de votre enfant avant de quitter le bureau du fournisseur de soins de santé ou le service de santé publique (CLSC au Québec).

Inscrivez la date du prochain rendez-vous sur votre calendrier

  • Faites-le aussitôt que vous rentrez chez vous pour ne pas l'oublier. Utilisez les autocollants fournis dans le présent livret.

Gardez le carnet de vaccination de votre enfant dans un endroit sûr en prévision du prochain rendez-vous

  • Rangez-le de manière à pouvoir le retrouver lorsque vous en avez besoin.

N'oubliez pas que la vaccination est la façon la plus sûre de préserver la santé de votre enfant

Pour en savoir davantage, visitez votre centre de santé local ou rendez-vous à :
www.santecanada.gc.ca/vaccinez

Pour d'autres moyens de garder votre famille en santé et en sécurité, rendez-vous à :
www.CanadiensenSante.gc.ca

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada,
Représentée par le ministre de la Santé, 2010.
ISBN : H34-225/2-2010F
No de catalogue : 978-1-100-96126-2
No de publication : 100593

This publication is also available in English under the title Don't Wait, Vaccinate!
A Guide to Immunization for Inuit Parents and Caregivers