Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Santé des Premières nations et des Inuits

Tabac

Le tabagisme est un important problème de santé publique et l'une des premières causes de décès prématuré au Canada, à la fois chez les fumeurs et les non-fumeurs. Les maladies reliées à l'usage du tabac sont des préoccupations urgentes dans les collectivités des Premières nations et des Inuits, où les taux de tabagisme sont trois fois plus élevés que dans le reste du Canada.

Sur cette page :

Santé Canada encourage la lutte contre le tabagisme et fournit des ressources aux collectivités dans le but d'améliorer l'état de santé des membres des Premières nations et des Inuits.

  • La page Effets du tabagisme donne des faits au sujet de la nicotine, de la fumée secondaire, du tabagisme pendant la grossesse et des effets néfastes du tabagisme.
  • La page Aide pour cesser de fumer fournit des trucs pratiques pour cesser de fumer. Plusieurs méthodes et renseignements utiles sont présentés.

Usage traditionnel et usage non traditionnel du tabac

Membres des Premières nations

Pour de nombreux membres des Premières nations, le tabac est utilisé traditionnellement dans les cérémonies, les rituels et la prière depuis des millénaires. On s'en sert à diverses fins médicinales et son utilisation cérémoniale a une forte signification spirituelle établissant un lien de communication directe entre la personne qui offre et le monde spirituel qui reçoit. Dans le sens traditionnel, le mode de communication le plus puissant avec les esprits est de fumer le tabac dans une pipe sacrée.

Bien que le tabac soit sacré, il a une teneur élevée en nicotine et son usage récréatif est toxicomanogène et néfaste. Les aînés des Premières nations maintiennent que ce type d'utilisation est irrespectueux de l'usage spirituel, médicinal et traditionnel du tabac.

L'usage récréatif (ou usage détourné) du tabac est son utilisation de manière non traditionnelle. Par exemple, fumer des cigarettes, faire usage de tabac à mâcher ou de tabac à priser, fumer du tabac non traditionnel dans des pipes non sacrées ou fumer des cigares. Il existe une distinction importante entre l'usage traditionnel et l'usage non traditionnel du tabac, car l'un est respectueux des coutumes des Premières nations et l'autre est dangereux et nuisible.

Le tabac traditionnel a été utilisé par de nombreux membres des Premières nations aux fins suivantes  :

  • Prier;
  • Remercier le Créateur ou la Terre mère;
  • Communiquer avec les esprits;
  • Purifier l'esprit et guérir le corps.

Inuits

Les Inuits ne pratiquent pas l'usage traditionnel ou cérémonial du tabac.

Faits sur les taux de tabagisme

La Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits de Santé Canada fait rapport des faits suivants sur les taux de tabagisme dans les collectivités des Premières nations et des Inuits :

  • Cinquante neuf pour cent des Premières nations vivant dans les réserves fument;
  • Cinquante huit pour cent des Inuits dans le nord fument;
  • Près de la moitié des Inuits (46 %) qui fument ont commencé à l'âge de 14 ans ou plus jeunes;
  • À l'intérieur des réserves, la majorité des membres des Premières nations qui fument (52 %) ont commencé à l'âge de 13 à 16 ans.

Ces statistiques sont tirées de l'étude intitulée First Nations Regional Health Longitudinal Survey 2002/2003, Enquête auprès des peuples autochtones 2006, 2004 Baseline Study Among First Nations On-reserve and Inuit in the North, du groupe Environics Research Group.

Pour en savoir plus