Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web! Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.
Préoccupations liées à la santé

Qu`est-ce que le rayonnement ionisant ?

Rayonnement ionisant

À mesure que les atomes se désintègrent, ils émettent du rayonnement sous forme d'ondes électromagnétiques et de particules subatomiques. Certaines formes de ce rayonnement peuvent détacher des électrons d'autres atomes, c'est-à-dire les ioniser, lorsqu'elles traversent la matière. Ce processus s'appelle le rayonnement ionisant. Les particules alpha et bêta et les rayons X et gamma sont des formes de rayonnement ionisant. Les autres types de rayonnement, comme les micro-ondes et les ondes radio, ne changent pas la structure des atomes et produisent un rayonnement non ionisant.

Types de rayonnement ionisant

Le processus de désintégration peut causer l'émission de plusieurs types fondamentaux de rayonnement ionisant :

le rayonnement alpha comprend des particules lourdes et chargées qui ne peuvent pas pénétrer très profondément, même dans l'air. On peut les arrêter avec un morceau de papier;

le rayonnement bêta consistent des particules faiblement chargées qui se déplacent plus rapidement et sont plus pénétrantes que celles du rayonnement alpha. On peut arrêter le rayonnement bêta avec plusieurs millimètres de contreplaqué;

le rayonnement gamma comprend des rayons à haute énergie plutôt que des particules et est très pénétrant. On peut l'arrêter avec un mètre de béton ou plusieurs mètres d'eau;

les neutrons sont des particules n'ayant aucune charge et qui ont une force très pénétrante. On ne peut les arrêter facilement avec du matériel mince.

Rayonnement ionisant naturel

Toute forme vivante sur la terre est exposée au rayonnement émis par des sources existant naturellement dans l'environnement. La plus grande partie de la dose de rayonnement moyenne au Canada provient du rayonnement cosmique de l'espace, du rayonnement terrestre d'éléments radioactifs situés dans la croûte terrestre et de radionucléides naturels comme le potassium 40, qui sont incorporés dans notre corps. Souvent appellé rayonnement naturel, le rayonnement de ces sources naturelles n'est pas partout le même et varie en fonction de facteurs comme l'altitude et les types de substratum dans la région.

Rayonnement ionisant artificiel

Les personnes sont également exposées à de faibles doses de radioactivité artificielle qui proviennent surtout des applications médicales comme les rayons X utilisés dans les procédures de dentisterie et de diagnostic et les rayons gamma utilisés lors du traitement du cancer. Les autres sources de radioactivité comprennent les retombées radioactives causées par les essais atmosphériques des armes nucléaires effectués antérieurement et des émissions d'exploitation normale des centrales nucléaires.

Doses de rayonnement moyennes au Canada

Il existe une légère variation de l'exposition au rayonnement ionisant au Canada, mais la dose de rayonnement moyenne est d'environ 2,7 millisieverts (mSv) par année. La plus grande partie de cette dose, environ 2 mSv, provient de sources naturelles. Par exemple, un Canadien typique est exposé à environ 1,0 mSv de radon qui se diffuse à l'extérieur du sol continuellement. Le rayonnement cosmique représente environ 0,3 mSv; un vol de dix heures à une altitude de huit kilomètres expose une personne à une dose accrue d'environ 0,005 mSv de rayonnement cosmique.

La plus grande partie du rayonnement ionisant artificiel que reçoivent les Canadiens, environ 0,6 mSv, provient de rayons X et d'autres formes de procédures diagnostiques, comme les examens d'imagerie par résonance magnétique (IRM) et de tomodensitométrie. On reçoit moins de 0,01 mSv des retombées radioactives provenant des essais sur les armes nucléaires effectués antérieurement. Une proportion minime, moins de 0,001 mSv, est absorbée comme retombée radioactive de Tchernobyl . La quantité semblable est reçue des centrales nucléaires.

Sources de rayonnement ionisant

La dose annuelle moyenne du rayonnement ionisant est d'environ 2,7 millisieverts. Le graphique ci-dessous illustre les taux de radioactivité émis par les différentes sources.

Sources de rayonnement ionisant