Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Vie saine

Allergies alimentaires

Votre santé et vous

Sur cette page :

Enjeu

Les allergies alimentaires suscitent l'attention des médias depuis quelque temps. La plupart des réactions allergiques sont dues à neuf catégories d'aliments. Même des quantités infimes de ces aliments peuvent entraîner de graves réactions, parfois mortelles, chez certaines personnes.

Contexte

Voici les neuf allergènes alimentaires (substances causant des allergies) prioritaires au Canada :

  • arachides
  • amandes, noix du Brésil, noix de cajou, noisettes [avelines], noix macadamia, pacanes, pignons, pistaches et noix
  • graines de sésame
  • lait
  • oeufs
  • poisson (dont les mollusques et crustacés)
  • soja
  • blé
  • sulfites

La réaction allergique peut varier de bénigne à grave. Une vaste gamme de produits alimentaires, comme les grignotines, les aliments santé, les produits de boulangerie, les assaisonnements et bien d'autres aliments, peuvent contenir une infime quantité d'allergènes.

Risques pour la santé liés aux allergènes alimentaires

Une réaction allergique se produit lorsque le système immunitaire réagit à une protéine ou à un irritant. Celle-ci peut être causée par un aliment, une piqûre d'insecte ou un médicament.

Lors de l'exposition à un allergène, les symptômes peuvent se manifester rapidement et leur intensité peut évoluer de légère à grave en peu de temps. Difficulté à respirer, hypotension soudaine ou état de choc (ce qui peut entraîner un évanouissement, voire la mort), comptent parmi les symptômes les plus dangereux. Une réaction allergique grave peut se produire rapidement et sans avertissement. La personne qui a une réaction allergique peut éprouver un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • difficulté à respirer, à parler ou à avaler
  • hypotension soudaine, rythme cardiaque accéléré ou évanouissement
  • rougeur du visage, urticaire ou éruption cutanée, rougeur et démangeaison de la peau
  • enflure au niveau des yeux, du visage, des lèvres, de la gorge et de la langue
  • anxiété, détresse, étourdissements, pâleur, sentiment d'alarme ou faiblesse
  • crampes, diarrhée ou vomissements

À l'heure actuelle, il n'existe aucun remède contre les allergies alimentaires. La seule façon de prévenir une réaction est d'éviter complètement l'aliment allergène. En cas de réaction grave, le traitement d'urgence indiqué est une injection d'épinéphrine (adrénaline). Quiconque se sait allergique à certains aliments devrait toujours avoir en sa possession un injecteur d'épinéphrine, ce qui lui permet de s'auto-administrer une injection d'adrénaline.

L'adrénaline doit être administrée dès l'apparition des symptômes de réaction allergique grave. Il faut ensuite recevoir d'autres traitements et demeurer sous observation à l'hôpital.

Les réactions allergiques graves sont imprévisibles, elles peuvent être bénignes une fois et graves la fois suivante, et inversement.

Réduire le risque

  • Sachez quels aliments ou autres facteurs provoquent chez vous une réaction allergique et évitez-les. Lorsque vous allez manger à l'extérieur ou au restaurant, informez votre hôte ou votre serveur de vos allergies et renseignez-vous sur la composition du repas qui vous sera servi. Même si un plat ne contient pas l'aliment auquel vous êtes allergique, les ustensiles ou les articles de cuisine utilisés peuvent avoir été en contact avec l'allergène. En cas de doute, abstenez-vous.
  • Pour éviter les aliments auxquels vous être allergiques, même en très petite quantité, apprenez à lire les étiquettes nutritionnelles, les listes d'ingrédients et les étiquettes préventives. Communiquez avec le fabricant si vous avez des doutes au sujet d'un aliment précis. Faites preuve de prudence lorsqu'il s'agit d'aliments en vrac vendus sans étiquette ou qui peuvent présenter des risques de contamination croisée.
  • Si vous savez qu'un allergène alimentaire peut provoquer chez vous une réaction, ayez toujours avec vous un auto-injecteur contenant de l'épinéphrine et sachez comment l'utiliser. Si votre enfant est allergique, apprenez-lui à s'en servir et insistez sur l'importance de toujours l'avoir à la portée de main. Au chalet ou en voyage, assurez-vous d'avoir un ou plusieurs auto-injecteurs contenant de l'épinéphrine avec vous.
  • Servez-vous de l'auto-injecteur au premier signe de réaction. Initiez-vous périodiquement à son usage et initiez d'autres membres de la famille
  • Portez toujours un bracelet MedicAlert pour que les intervenants soient au courant de vos allergies et réactions en cas d'accident.
  • Si votre enfant est sujet à des réactions allergiques graves, habituez-le à lire les étiquettes et à poser des questions avant de consommer un aliment. Des groupes comme Anaphylaxie Canada, l'Association d'information sur l'allergie et l'asthme ou l'Association québécoise des allergies alimentaires peuvent vous aider à informer et à rassurer votre enfant. Vous pouvez communiquer avec ces organismes en consultant leur site Web respectif ou à l'adresse indiquée dans la section Pour en savoir plus.
  • Si votre enfant ou vous-même avez une réaction allergique grave, rendez-vous au service d'urgence le plus près, ou composez le 911 pour savoir quoi faire.

Rôle du gouvernement du Canada

Le gouvernement du Canada a à coeur d'assurer la salubrité des aliments que consomment les Canadiens.

Santé Canada est responsable de l'application de la Loi sur les aliments et drogues. Le Ministère collabore avec l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et le milieu médical pour connaître les aliments le plus fréquemment associés à des réactions allergiques.

L'ACIA veille au respect des lois canadiennes sur l'étiquetage et travaille avec les associations, les distributeurs, les vendeurs, les fabricants et les importateurs d'aliments afin de s'assurer que l'étiquette de tous les aliments est complète et adéquate. Elle incite les entreprises alimentaires à adopter des mesures efficaces de contrôle des allergènes afin de réduire le risque de réactions.

Le Règlement sur les aliments et drogues exige que les aliments préemballés portent une étiquette et une liste où les ingrédients apparaissent en ordre décroissant d'importance. Or, le règlement n'exige pas l'étiquetage des sous-ingrédients (ingrédients des ingrédients) de certains aliments et produits, comme les aromatisants, les assaisonnements, les épices et le vinaigre.

Santé Canada s'affaire à modifier le Règlement sur les aliments et drogues pour exiger que les aliments et ingrédients ajoutés intentionnellement et pouvant causer une réaction allergique grave ou potentiellement mortelle soient toujours identifiés sur l'étiquette, et ce, par leur nom usuel que le consommateur pourra facilement reconnaître.

Pour en savoir plus...

Certains hyperliens donnent accès à des sites d'organismes qui ne sont pas assujettis à la  Loi sur les langues officielles. L'information qui s'y trouve est donc dans la langue du site.

Pour de plus amples renseignements sur les allergènes alimentaires, consultez les sites suivants :

Pour en savoir plus sur les réactions allergiques graves, consultez un médecin ou allez à l'adresse suivante :

Santé Canada, Votre santé et vous - Réactions allergiques sévères

Vous trouverez des articles complémentaires dans le portail Votre santé et vous

Vous pouvez aussi composer le 1-866-225-0709 ou le 1-800-465-7735 (sans frais) pour les malentendants.

Original : juin 2009
©Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par le ministre de la Santé, 2009