Santé Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Science et recherche

Réseau de parasitologie alimentaire et environnementale

Personne-ressource
Dr. Brent Dixon (président)
Bureau des dangers microbiens, Santé Canada
fepn_rpae@hc-sc.gc.ca.

Support technique en recherche : Lorna Parrington

Activités de recherche

Les nombres de cas de maladies d'origine alimentaire et hydrique associées à des infections parasitaires a explosé au Canada au cours des dernières années. Beaucoup de ces éclosions et de ces cas sont d'origine humaine (p. ex., contamination d'aliments par des transformateurs d'aliments infectés ou contamination de l'eau par des eaux usées, etc.), mais d'autres sont d'origine zoonotique (transmission de l'animal à l'être humain) (p. ex., animaux à viande et poissons infectés, lessivage des terres cultivées, animaux de compagnie, etc.). C'est pourquoi il est urgent de pousser la recherche et la surveillance portant sur ces grandes questions au Canada. Ces études en laboratoire serviront à créer la base nécessaire à l'évaluation des risques pour la santé, à la prise de décisions en matière de gestion du risque, à l'établissement de lignes directrices et de politiques afin d'assurer la salubrité des aliments et de l'eau au Canada.

En 2009, le Bureau des dangers microbiens de la Direction des aliments de Santé Canada a créé un réseau de chercheurs, de représentants d'organismes de réglementation et de dirigeants de la santé publique au Canada qui participent activement aux enjeux reliées à la parasitologie alimentaire et environnementale. Premier réseau de cette nature au Canada, le Réseau de parasitologie alimentaire et environnementale (RPAE), présidé par Brent Dixon, Ph.D., et coprésidé par Momar Ndao, Ph.D., de l'Université McGill, réunit des experts de ces domaines de plus en plus en plus importants. Les membres du RPAE représentent les gouvernements fédéral et provinciaux, les milieux universitaires et l'industrie de toutes les régions du Canada.

Le champ d'activité du RPAE couvre les protozoaires et les helminthes, ainsi que les ectoparasites d'intérêt pour la santé publique au Canada. Les enjeux d'intérêt comprennent les suivants : aliments contaminés et animaux de consommation infectés (p. ex. les légumes importés, viandes crues, poissons et crustacés, nourriture de campagne), eau potable et non potable, enjeux spécifiques aux populations autochtones et du Nord, transmission zoonotique (p. ex. bétail, faune, pêche et aquaculture, animaux de compagnie) et épidémiologie. Le RPAE est en train d'établir des groupes de travail qui aborderont un certain nombre de ces grandes questions.

Objectifs du RPAE

Certains hyperliens donnent accès à des sites d'organismes qui ne sont pas assujettis à la Le lien suivant vous amène à une autre site Web Loi sur les langues officielles. L'information qui s'y trouve est donc dans la langue du site.

Le RPAE doit :

  1. établir et communiquer les risques ainsi que les lacunes en matière de recherche et de surveillance concernant les divers domaines;
  2. faciliter les discussions, les demandes de subvention et la recherche en collaboration entre les membres et les chercheurs externes;
  3. élaborer et valider des méthodes normalisées pour l'isolement, la détection, la caractérisation, la surveillance et le contrôle des parasites alimentaires et environnementaux;
  4. produire des données pour l'évaluation du risque et l'élaboration des politiques; et
  5. fournir des conseils d'experts et des tests à l'appui des enquêtes sur les éclosions et des études de surveillance.

Le RPAE devra plus tard, notamment, créer des laboratoires de référence nationaux et des bases de données sur les parasites alimentaires et environnementaux, et établir des liens avec des réseaux nationaux et internationaux semblables ou complémentaires. Pour en savoir davantage sur le RPAE, veuillez visiter notre site Web à : Le lien suivant vous amènera à un autre site Web Réseau de parasitologie alimentaire et environnementale (RPAE)

Comment adhérer au RPAE

Importe qui peut devenir membre du réseau étant dans les domaines (gouvernement, organisations non gouvernementales, milieux universitaires et industrie) oeuvre en recherche, en santé publique ou en réglementation dans les domaines des parasites alimentaires ou de la parasitologie environnementale au Canada. Le réseau tient au moins deux téléconférences par année et aussi des réunions spéciales dans le contexte de conférences scientifiques lorsque c'est possible. Les membres du RPAE doivent :

  • participer à l'établissement et à l'atteinte des objectifs du Réseau;
  • assister et participer à des réunions ou des téléconférences;
  • contribuer aux discussion et s'acquitter de tâches précises au besoin;
  • déterminer des sujets de discussion à venir;
  • assurer la liaison entre leur organisation et le Réseau;
  • trouver de nouveaux membres possibles;
  • participer dans un esprit de coopération;

Un répertoire annoté des membres disponible sur le site Web du RPAE inclut un index sur les parasites et les grandes questions.

Pour demander à adhérer au Réseau, veuillez envoyer par courrier ou courriel les renseignements suivants à l'adresse ci-dessous :

  • vos nom, titre et organisation;
  • vos coordonnées complètes;
  • quelques lignes décrivant vos intérêts en recherche qui s'appliquent au RPAE;
  • 4 ou 5 mots clés décrivant votre savoir-faire ou vos intérêts;
  • toute publication récente pertinente pour le RPAE.

Faites parvenir les demandes d'adhésion et de renseignements à :

Réseau de parasitologie alimentaire et environnementale
a/s Brent Dixon
Division de la recherche microbiologique
Bureau des dangers microbiens, Santé Canada
Bureau E409, Centre de recherches Banting, indice de l'adresse 2204E
251, promenade Sir-Frederick-Banting,
Ottawa ON Canada
K1A 0K9
Télécopieur : (+1) 613 941-0280
Courriel : brent.dixon@hc-sc.gc.ca